Fairey Firefly

Fairey Firefly


Fiche descriptive

Appareil : Fairey Firefly
Constructeur : Fairey Aviation Ltd
Désignation :
Nom / Surnom : Firefly
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1944
Pays d'origine : Royaume-Uni
Catégorie : Chasseurs de la guerre 39-45
Rôle et missions : Chasseur embarqué

Histoire

Fairey Firefly :
un chasseur embarqué célèbre

Le Firefly (reprenant la dénomination du célèbre biplan des années 30) a été conçu comme avion de de chasse et de reconnaissance pour la Fleet Air Arm et a été dérivé du Fairey Fulmar. Le Firefly a été un des meilleurs avions embarqués britanniques de la Deuxième Guerre mondiale. Son vol initial date de décembre 1941, et les premières versions ont été fournies en mars 1943 à la RNAS Yeovilton. Bien qu’il ne vola au combat avec la Royal Navy pas avant juillet 1944, il fut dépêché sur tous les théâtres d’opérations comme chasseur et plate-forme de reconnaissance (modèle FR), chasseur de nuit (modèle NF), ,chasseur-bombardier et lutte anti-sous-marine (modèle AS).

La version principale de l’avion utilisé pendant le WWII était le Mk.1 équipé à l’origine d’un moteur Rolls Royce Griffon IIB, d’une hélice quadripale et de radiateurs dans les bords d’attaques, comme le Spitfire, améliorant ainsi son aérodynamique. Dès le début, son armement de quatre canons de 20mm et de 900 kg de bombes était excellent. Les volets lui permettait de voler à de très basse vitesse, le rendant plus facile à manoeuvrer pour l’appontage sur un porte-avions.

Les variantes principales ont inclus le F1 (avec un moteur Griffon XII de 1,990 ch); FR1 (avec un radar ASH sous le moteur); NF2 (chasse de nuit); Mk.IV (avec les nacelles externes refermant un résefoir de carburant et un module de balayage radar ASH); le FR4 , avec des radiateurs dans les emplantures d’ailes et un moteur Griffon 74 à 2 étages; l’AS5 (avec de nouvelles bouées-sonar américaines); TT5 et TT6 (remorquage de cible); et T7 (entraînement à la lutte anti-sous-marine).

Durant la Deuxième Guerre mondiale, le Firefly a servi surtout dans les secteurs du Pacifique et de l’Extrême-Orient. Il a toutefois accompli ses premières missions en Europe où il a réalisé des vols de reconnaissance armée et des attaques de navires au large des côtes de Norvège. Le Firefly a également participé aux attaques de la Fleet Air Arm contre le cuirassé allemand Tirpitz et a contribué à son éventuelle destruction. Ayant rejoint la flotte britannique du Pacifique, le Firefly a effectué des attaques contre des raffineries de pétrole et des aérodromes. Il a gagné en prestige en devenant le premier appareil conçu et fabriqué en Grande-Bretagne à survoler Tokyo. La Fleet Air Arm a de nouveau utilisé des Firefly durant la guerre de Corée pour appuyer les opérations sur la terre ferme.

En 1956, la carrière du Firefly se termina avec l’introduction du Fairey Gannet . Il fut construit à environ 1530 exemplaires, tous modèles confondus.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Fairey Firefly Mk I
Envergure : 13.56 m
Longueur : 11.46 m
Hauteur : 4.14 m
Motorisation : 1 moteur Rolls Royce Griffon IIB
Puissance totale : 1 x 1730 ch.
Armement : 4 canons de 20mm
charge offensive, 900 kg
Charge utile : -
Poids en charge : 6350 kg
Vitesse max. : 508 km/h à 4250 m
Plafond pratique : 8500 m
Distance max. : 2100 Km
Equipage : 2
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Fairey  Firefly

Profil Couleur

Profil couleur du Fairey  Firefly

Vidéo

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données

A voir également

0
Conçu en 1936 et réalisé sur ses fonds propres par le constructeur Émile Dewoitine, le premier prototype du D.520 effectua son vol initial le...

0
Les avions de chasse de la Régia Aeronautica étaient fréquemment considérés comme largement inférieurs à ceux utilisés par la Luftwaffe. La multiplication de modèles ne...

0
En janvier 1937, la société Arsenal de l'Aéronautique lança une étude expérimentale concernant un avion doté de deux moteurs montés en tandem. Le Ministère...
Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.