Handley Page HP.52 Hampden

Handley Page HP.52 Hampden


Fiche descriptive

Appareil : Handley Page HP.52 Hampden
Constructeur : Handley Page Ltd.
Désignation : HP.52
Nom / Surnom : Hampden
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1939
Pays d'origine : Royaume-Uni
Catégorie : Bombardiers avant 1950
Rôle et missions : Bombardier moyen

Histoire

Handley Page HP.52 Hampden :
la "Valise volante"

Développé quelques années avant la guerre, le Hampden était très séduisant sur papier, transportant plus de bombes, plus vite et plus loin que la plupart des avions qui pouvaient lui être comparés à l’époque. Sa forme particulière lui valu le surnom de « Flying Suitcase » (« valise volante »). Le Handley Page Hampden, surnommé également  » le têtard  » à cause de sa forme, fit son vol initial en juin 1938. C’était un bombardier moyen, il assura sans interruption dès le début des hostilités avec le Wellington et le Whitley le poids des missions confiées au Bomber Command pendant les deux premières années de guerre.

Avec une charge de bombes quatre fois supérieure au Blenheim et un rayon d’action double, il se révéla un excellent bombardier pour la R.A.F. En septembre 1939, 10 escadrilles étaient équipés de Hampden qui utilisés dans des bombardement de jour subirent de lourdes pertes en raison d’un système défensif insuffisant. L’avion est trop vulnérables aux chasseurs ennemis fut renforcer d’un armement défensif supérieur et doter d’un blindage.

Passé au bombardement de nuit, il participa en août 1940 au raid sur Berlin et plus tard, au premier raid massif sur Cologne (1.000 appareils). Le Hampden eut l’honneur d’être le premier à attaquer le territoire allemand dans la nuit du 19 au 20 mars 1940 s’en prenant à Hörnum, près de Sylt. Les Hampden exécutérent aussi l’audacieuse attaque à faible altitude contre le canal de Dortmundems.

Ils quittèrent le service de première ligne devenant dépassé en août 1942 quand les grands bombardiers quadrimoteurs Stirling, Halifax et Lancaster. Il fut assigné un rôle de bombardier torpilleur ou encore pour larguer des tracts en zone occupée. Les Hampden lancèrent aussi des torpilles ; et là encore, leur robustesse et leur extrême maniabilité leur permirent de remporter de nombreux succès sur les unités de surface et les submersibles ennemis.

Il continuera à servir jusqu’en décembre 1943. La production de ce modèle atteindra 1,532 unités qui seront construites par Handley Page, English Electric et le CAA canadien. Une version amélioré sera construite, le Hereford, un Hampden avec des moteurs modifiés. Ces derniers étaient peu fiables et bruyants, et une quantité limitée sera construite et reconvertie assez rapidement en Hampden. Fait à souligner, deux Victoria Cross furent remises à des équipages de Hampden.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Handley Page Hampden Mk I
Envergure : 21.08 m
Longueur : 16.33 m
Hauteur : 4.55 m
Motorisation : 2 moteurs Bristol Pegasus XVIII
Puissance totale : 2 x 1000 ch.
Armement : 6 mitrailleuses de 7.7mm
harge offensive de 1815 kg
Charge utile : -
Poids en charge : 8500 kg
Vitesse max. : 409 km/h à 4200 m
Plafond pratique : 6920 m
Distance max. : 3034 Km
Equipage : 4
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Handley Page HP.52 Hampden

Profil Couleur

Profil couleur du Handley Page HP.52 Hampden

Vidéo

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données

A voir également

0
Tout comme le TB-3, le SB-2 fut construit en grand nombre au cours des années trente et participa activement à la «Guerre Patriotique», à...

0
Avionneur mondialement connu depuis la Première Guerre mondiale et ses bombardiers utilisés à l'époque par toutes les forces alliées, des Britanniques aux Français en...

0
En 1937, le Ministère de l'Air allemand lança un programme de bombardier lourd à moyen rayon d'action, en remplacement du programme Ural Bomber. Ce...
Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.