FICHE DESCRIPTIVE

Appareil : Martinsyde G.100 Elephant
Constructeur : Martin-Handasyde
Désignation : G.100
Nom / Surnom : Elephant
Code allié / OTAN :
Variante : G.102
Mise en service : 1916
Pays d'origine : Royaume-Uni
Catégorie : Chasseurs de la guerre 14-18
Rôle et missions : Chasseur d'escorte, bombardier léger de reconnaissance, avion de reconnaissance stratégique.

HISTOIRE

Martinsyde G.100 Elephant :
Le pachyderme du Royal Flying Corps”

Au cours de la seconde moitié de la Première Guerre mondiale le Royal Flying Corps, ancêtre de l’actuelle Royal Air Force, fit un usage intensif des petits chasseurs monoplaces biplans de chasse. Ces appareils souvent légers et bien armés permettaient aux Britanniques de damer le pion aux meilleurs avions de combat allemands et austro-hongrois. Pourtant ils eurent parfois recours, à l’instar des Français, à des modèles plus lourds dont l’un des plus célèbres fut le Martinsyde G.100 Elephant.

C’est en juin 1915 que les responsables de la société Martinsyde Company décidèrent de se lancer dans le développement d’un chasseur monoplace d’escorte et de reconnaissance destiné à opérer principalement sur le théâtre d’opérations en France. En fait les ingénieurs travaillèrent assez vite et le premier prototype fut assemblé dès le mois de septembre.

Extérieurement cet avion se présentait sous la forme d’un biplan à ailes décalés d’envergures égales construit intégralement en bois et toile. Il était propulsé par un moteur en ligne Beardmore de 120 chevaux entraînant une hélice bipale en bois. Son armement tournait autour d’une mitrailleuse fixe Lewis de calibre 7.7mm tirant au-dessus du plan supérieur de voilure. Cet armement devait être déposé lors des missions de reconnaissance et un appareillage photo était fixé sur le flanc droit du fuselage. Le pilote prenait place dans un cockpit rudimentaire à ciel ouvert.
Ce prototype réalisa son premier en octobre 1915.

Très vite quelques modifications furent apportées, comme par exemple l’adjonction d’une seconde mitrailleuse fixe, tirant dans l’axe du moteur. C’est dans cette configuration, nommé G.100 par le constructeur, que l’avion fut produit sous le nom de baptême d’Elephant. Les premiers de ces avions arrivèrent en unité au début de l’année 1916. Bien que maniable cette version demeurait légèrement en dessous des attentes du RFC. Si bien que Martinsyde développa une version désignée G.102 plus puissante et mieux armée.

Le G.102 Elephant avait en effet, grâce à un nouveau moteur Beardmore de 160 chevaux la capacité d’emporter une charge externe de bombes de 104kg. De ce fait, de chasseur d’escorte et de reconnaissance comme il était initialement prévu l’Elephant devint un chasseur ayant également des capacités de bombardier léger de reconnaissance. Au total ce sont «à peine» 270 exemplaires de série de cet avion qui furent produits pour le compte du Royal Flying Corps. Il est à signaler que les G.102 la seconde mitrailleuse n’était jamais monté lors des missions de reconnaissance armée.
Les Elephant volèrent aussi bien dans les cieux français que dans ceux du Moyen Orient, réalisant tout à la fois des missions d’escorte et de reconnaissance armée.

S’ils n’étaient pas aussi maniables et rapide que leurs homologues plus petits les Matynside G.100 Elephant disposaient d’une autonomie et donc d’un rayon d’action sensiblement plus important. Mais c’est surtout leur charge offensive externe qui en faisait des appareils surprenants. Les derniers Elephant furent retirés du service opérationnel par la Royal Air Force début 1919.

Parallèlement Martinsyde développa un prototype de chasseur de nouvelle génération dérivé du G.102, le RG, propulsé par un moteur Rolls & Royce Falcon Mk-I d’une puissance de 190 chevaux. Ayant volé en février 1917 cet avion fut d’abord refusé par le Royal Flying Corps, avant d’être réessayé avec un moteur Falcon Mk-III de 275 chevaux de puissance. Bien que puissant ce chasseur ne fut jamais commandé en série.

Par rapport à des chasseurs conventionnels comme le Bristol F.2B Fighter ou le Sopwith F.1 Camel le Martinsyde G.100 Elephant ne connut jamais vraiment la gloire, même s’il remplit ses missions le plus efficacement possible. Il faut bien comprendre qu’au Royaume Uni cet avion, malgré finalement une quantité produite assez réduite, est considéré comme le premier véritable avion de reconnaissance stratégique construit dans le pays. Une image de marque finalement assez éloigné des missions qu’eurent à remplir les avions de série.

Publicité

PHOTOS

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Modèle : Martynside G.102 Elephant
Envergure : 11.58 m
Longueur : 8.08 m
Hauteur : 2.95 m
Motorisation : 1 moteur en ligne Beardmore
Puissance totale : 1 x 160 ch.
Armement : 1 à 2 mitrailleuses de calibre 7.7mm et 104kg de bombes.
Charge utile :
Poids en charge : 1115 kg
Vitesse max. : 165 km/h au niveau de la mer
Plafond pratique : 3800 m
Distance max. : 650 Km sans charge de bombe
Equipage : 1
[...] Passez dans le comparateur...

PLAN 3 VUES

Plan 3 vues du Martinsyde G.100 Elephant

PROFIL COULEUR

Profil couleur du Martinsyde G.100 Elephant

VIDÉO

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données