Junkers Ju 52

Junkers Ju 52


Fiche descriptive

Appareil : Junkers Ju 52
Constructeur : Junkers Flugzeug Motorenwerke AG
Désignation : Ju 52
Nom / Surnom :
Code allié / OTAN :
Variante : AAC-1 Toucan, Casa 352
Mise en service : 1932
Pays d'origine : Allemagne (IIIe Reich)
Catégorie : Avions de transport
Rôle et missions : Avion de transport tactique

Histoire

Junkers Ju 52 :
l'avion de transport vedette de la Luftwaffe

Conçu en tant qu’avion de transport, le Junkers 52, qui effectua son vol initial en octobre 1930, avec un moteur en ligne Junkers L-88 de 800 ch, se caractérisait par un train d’atterrissage fixe, une voilure basse monoplan et un revêtement en tôle ondulée. Seuls 6 exemplaires du Ju 52 furent construits, avant que la version Ju 52/3m n’entrât a service, en avril 1932, avec trois moteurs en étoile Pratt & Whitney Hornet (BMW 132) de 525 ch.

Le Ju 52/3m, produit à raison de 4 850 exemplaires toutes versions confondues, fut le plus célèbre appareil de transport allemand de la Seconde Guerre mondiale. Conçu à partir d’un avion civil de transport et finalement adopté par la Luftwaffe comme bombardier et machine de transport, le Ju 52/3m comportait une tourelle ventrale escamotable. Par la suite, des versions exclusivement destinées au transport furent réalisées, parmi lesquelles le Ju 52/3mg5e (moteurs BMW 132T-2 de 830 ch mais pas de tourelle ventrale), le Ju 52/3mg6e (équipement radio amélioré), le Ju 52/3mg7e (pilote automatique et porte de chargement plus large), le Ju 52/3mg8e (version améliorée du Ju 52/3mg6e), le Ju 52/3mg9e, le Ju 52/3mglle et le Ju 52/3mgl4e.

A l’instar de nombreux autres matériels aériens allemands conçus dans les années 30, le trimoteur de Junkers fut réellement testé de manière opérationnelle lors des combats que la légion Condor mena en Espagne en 1936 aux côtés des troupes franquistes. A cette occasion, si quelques Ju 52 remplirent des missions de bombardement, c’est principalement comme avion de transport de parachutistes qu’il s’illustra. En effet, avec une capacité d’emport pour 18 hommes de troupe aéroportés, le Ju 52 était à ce moment là le principal avion de largage de paras au monde. C’est justement en Espagne qu’il reçut le sobriquet de « Tante Ju« , qui allait lui coller à la peau. Il semblerait que ce soit d’ailleurs des combattants français, mais engagés dans l’autre camp au sein des Brigades Internationales, qui l’ai ainsi affublé. Quoiqu’il en soit la Guerre d’Espagne avait démontré toutes les qualités de cet avion si particulier. Et l’Europe n’était pas loin de le découvrir elle aussi.

En septembre 1939, quand la guerre éclata le trimoteur de Junkers n’était pourtant pas un inconnu pour les aviateurs belges, britanniques, français, ou encore néerlandais. En effet, l’avion volait déjà depuis une demi-douzaine d’années au sein de la plupart des compagnies aériennes allemandes, suisses, voire même britanniques. Et ses capacités d’avion de ligne robuste et fiable étaient connues de tous. Maintenant, ils allaient découvrir ses qualités d’avion de transport tactique.

Dès l’invasion de la Pologne les trimoteurs allemands démontrèrent leur grande solidité, malgré leur lenteur et leur faible manœuvrabilité. Mais plus encore, c’est lors des invasions de la Belgique, des Pays-Bas, puis de la France que la Tante Ju surpris son monde. Si ces avions représentaient des cibles aisées pour la chasse ennemie, ils avaient la particularité de pouvoir voler par quasiment tous les temps, y compris à la nuit tombée. En mai 1941, lors de la Bataille de Crète que les Junkers Ju 52 jouèrent un rôle particulier en larguant leurs paras là où aucun fantassin ne pouvait aller. Grâce à eux l’île grecque fut rapidement prise.

Par la suite les Ju 52 participèrent à toutes les grandes batailles menées par le IIIème Reich, de Stalingrad, où il était l’un des rares avions allemands à pouvoir voler malgré le grand froid de l’hiver russe, à la Bataille de Normandie où quelques Tante Ju tentèrent de parachuter des troupes dès le lendemain du Débarquement. Mais là, avec un ciel sous domination allié, les rustiques trimoteurs allemands se firent mettre en charpie par la chasse alliée. En juin 1944, les chasseurs allemands qui escortaient habituellement les Ju 52, des Messerschmitt Bf 110 principalement, étaient devenus des cibles de choix pour les pilotes alliés. Toutefois le Ju 52 resta en service jusqu’à la fin des hostilités.

Il est à noter, pour l’anecdote, qu’un Ju 52 fut utilisé aux États-Unis pour des vols de liaison et de transport d’état-major par l’US Army Air Force sous la désignation de C-79. Cet avion avait été capturé en Afrique du Nord et transporté en Amérique par bateau.

La fin de la Seconde Guerre mondiale ne sonna pourtant pas pour autant le glas de l’avion. Nombre d’entre eux se retrouvèrent aspirer dans les rangs des aviations militaires alliées, et notamment dans celles de la toute nouvelle alliance militaire qui naissait : l’OTAN. Ainsi de Belgique au Portugal, en passant par l’Italie et la France, les Ju 52 firent les belles heures du transport aérien militaire d’après-guerre.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Junkers Ju 52/3m g3e
Envergure : 29.25 m
Longueur : 18.90 m
Hauteur : 5.53 m
Motorisation : 3 moteur BMW 132A-3
Puissance totale : 3 x 725 ch.
Armement : 2 mitrailleuses de 12.7mm
Charge utile : 1500 kg
Poids en charge : 10500 kg
Vitesse max. : 277 km/h
Plafond pratique : 5900 m
Distance max. : 1000 Km
Equipage : 4
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Junkers Ju 52

Profil Couleur

Profil couleur du Junkers Ju 52

Vidéo

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données

A voir également

0
Durant la Guerre Froide l'ensemble des forces aériennes importantes cherchaient à disposer d'avions de transport tactiques, à même de soutenir leurs opérations logistiques tant...

0
L'histoire de l'aviation est émaillée d'avions et d'hélicoptères qui ont réellement marqué leur temps au point de devenir de véritables points de référence incontestable....

0
Fondée en 1927, l’entreprise Pan American World Airways (Pan Am) débuta ses opérations en effectuant des vols commerciaux entre la Floride et Cuba. De...
1 2 Suiv.
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

CONTENUS SIMILAIRES

3