Lockheed C-69/C-121 Constellation

Lockheed C-69/C-121 Constellation


Fiche descriptive

Appareil : Lockheed C-69/C-121 Constellation
Constructeur : Lockheed Aircraft Corporation
Désignation : C-69/C-121
Nom / Surnom : Constellation
Code allié / OTAN :
Variante : R7V, L-049, L-749, L-1049
Mise en service : 1943
Pays d'origine : Etats-Unis
Catégorie : Avions de transport
Rôle et missions : Avion de transport de personnels, transport de hautes personnalités, soutien logistique.

Histoire

Lockheed C-69/C-121 Constellation :
Un des plus beaux avions de transport de l'Histoire

Souvent considérés comme mal adaptés aux militaires, les avions de ligne connaissent pourtant de nos jours également une carrière militaire. Ainsi n’est il pas rare de rencontrer des Boeing 727 ou 737, des Airbus A310, ou encore de vieux Douglas DC-8 volants sous diverses cocardes. L’un des avions de ligne les plus marquants, et ayant eu aussi une carrière militaire, est sans conteste le Lockheed Constellation, connu sous ses désignations successives de C-69 puis de C-121.

Après l’échec du L-044 Excalibur, qui ne dépassa pas le stade de la maquette, les équipes de Lockheed cherchaient début 1941 comment mettre au point un avion de ligne quadrimoteur capable de traverser les Etats-Unis d’est en ouest sans escale. C’est à la demande de la compagnie aérienne TWA qu’ils conçurent alors le L-049 Constellation, un avion clairement destiné aux vols long-courriers. Sa mise au point fut cependant retardée par l’entrée des Américains dans le Seconde Guerre mondiale à la fin de cette même année 1941. Lockheed devait en effet se concentrer sur l’usinage de ses avions militaires, mais aussi de machines développées par d’autres avionneurs.

Malgré cela, une équipe de designers et d’ingénieurs était clairement assignée au L-049. Sous la direction de Clarence Kelly Johnson celle-ci travailla d’arrache pied. Il faut dire que le Department of War (DoW, ministère américain de la guerre) regardait de très près l’avancée des travaux du Constellation. Finalement un premier prototype fut réalisé.

Extérieurement l’avion se présentait sous la forme d’un monoplan à aile basse cantilever construit intégralement en métal. Il était propulsé par quatre moteurs à 18 cylindres en étoile Wright 745C d’une puissance unitaire de 2 200 chevaux, entraînant chacun une hélice métallique à trois pales. Doté d’un empennage triple dérive et d’un train d’atterrissage tricycle escamotable le Constellation possédait une cabine pouvant accueillir jusqu’à 80 passagers en haute densité, un record pour l’époque. Il réalisa son premier vol le 9 janvier 1943.

Effort de guerre oblige, l’ensemble de la production du L-049 alla à l’US Army Air Force qui octroya à l’avion la désignation de C-69 tout en conservant le patronyme de Constellation. Au total, ce sont 22 avions qui furent assemblés en cinq versions, de C-69 à C-69D. Il s’agissait des premiers avions de transport de personnels pressurisés en service dans l’USAAF. Plusieurs d’entre eux furent d’ailleurs affectés à des missions au profit de l’état major américain. Son rayon d’action permettait au Constellation de traverser l’Atlantique entre la côte est des Etats-Unis et l’Angleterre ou le Pays de Galles, avec cependant une halte d’avitaillement au Groenland. A la fin du conflit plusieurs C-69 sont reversés à TWA tandis que le L-049 entre en production pour les compagnies aériennes américaines et européennes.

La fin de la Seconde Guerre mondiale ne signifia toutefois pas le chant du cygne pour le Constellation auprès des militaires. En effet, en 1948 la toute jeune US Air Force demanda à Lockheed de développer une version militarisée de son L-749, la deuxième génération du Constellation.

Le semi-échec du Douglas C-74 Globemaster, et notamment son incapacité à transporter du personnel autrement que dans les conditions spartiates d’un avion stratégique, mais aussi l’annulation du programme du Convair XC-99 avaient conduit l’US Air Force à s’intéresser de nouveau au quadrimoteur de Lockheed. C’est ainsi que neuf L-749 civils furent commandés en urgence et livrés sous la désignation de C-121. La deuxième vie du Constellation sous la cocarde américaine venait de commencer.

Par la suite ce furent pas moins de neuf versions différentes du C-121, dont des VC-121 de transport de haute personnalités qui furent assemblés par Lockheed pour l’US Air Force. Chargés du transport de personnels on les vit aussi bien sur le territoire américain, qu’en Europe, ou encore lors de la guerre de Corée, puis de celle du Vietnam. Les C-121 Constellation démontrèrent ainsi leur grande polyvalence.

Mais le Department of Defence (DoD, ministère américain de la défense) était loin d’en avoir fini avec le Constellation. Effectivement après l’échec du gigantesque Lockheed R6O Constitution, l’US Navy se retrouvait démuni en matière d’avion de transport à long rayon d’action, notamment pour son personnel et ses amiraux. Et il n’était pas question pour ses responsables de s’inféoder à l’US Air Force. Du coup elle demanda à Lockheed de développer une version de son L-1049, la troisième génération du Constellation civil. Au départ désignés R7O, ces avions devinrent vite des R7V, les deux désignations pouvant être utilisés par Lockheed. Plus grands, plus confortables, bien plus rapides, les R7V n’avaient plus grand choses à voir avec les C-69 de la Seconde Guerre mondiale. Les premiers avions de l’US Navy entrèrent en service en 1951.

Lors de l’uniformisation des désignations en septembre 1962, les R7V-1 et R7V-1Z devinrent respectivement des C-121J et VC-121J. Ces derniers, au nombre de deux, ne servaient que sur le territoire américain pour du transport de hautes personnalités au profit de l’état major mais aussi de l’US Marines Corps.
Si les C-69 eurent une carrière relativement courte il en est tout autrement des C-121, tant sous les couleurs de l’US Air Force que de l’US Navy, puisqu’ils demeurèrent en service respectivement jusqu’en 1973 et 1979. Pas mal pour des avions acquis au départ pour combler des échecs industriels. Plusieurs de ces avions connurent ensuite une carrière auprès de compagnie aériennes charters ou de compagnies de transport de fret. Au moins deux C-121 furent même transformés en bombardiers d’eau après leur retrait du service actif.

Outre les USA, des Constellation, souvent des modèles civils, furent utilisés sous les cocardes dominicaines, françaises, indiennes, indonésiennes, et israéliennes. En France, le Centre d’Essais en Vol fit d’ailleurs un usage intensif de ses Constellation. Lockheed tenta même de développer un bombardier dérivé du L-049. Désigné XB-30 il ne dépassa pas le stade de la planche à dessins, considéré comme bien inférieur à ses deux principaux concurrents le Boeing B-29 et le Consolidated B-32. Malgré cela il faut remarquer que ce quadrimoteur de ligne donna naissance à un des tout premiers véritables Awacs de l’Histoire, le WV-2 Warning Star.

Véritable légende de l’aviation civile le Lockheed Constellation fut probablement le dernier grand avion de ligne « à hélices » avant l’apparition du Boeing 707. Si son engagement militaire n’a jamais atteint l’aura de sa carrière auprès des compagnies aériennes, il faut tout de même souligner qu’il fut un serviteur efficace, principalement aux Etats-Unis, durant la Guerre Froide notamment. Au total, les versions de transport militaire du Constellation ont été produites à plus de 350 exemplaires.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Lockheed R7V-1 Constellation
Envergure : 37.49 m
Longueur : 35.41 m
Hauteur : 7.54 m
Motorisation : 4 moteur en étoile Wright R-1872TC
Puissance totale : 4 x 3250 ch.
Armement :
Charge utile : Entre 97 et 105 passagers, ou 9900 kg de fret
Poids en charge : 65771 kg
Vitesse max. : 590 km/h à 6100 m
Plafond pratique : 7450 m
Distance max. : 3685 Km à charge maximale
Equipage : 4
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Lockheed C-69/C-121 Constellation

Profil Couleur

Profil couleur du Lockheed C-69/C-121 Constellation

Vidéo

Histoire du Lockheed Constellation

A voir également

0
Dès le début de l'année 1944, l'US Army Air Force se lança dans une vaste recherche destinée à trouver un remplaçant à son principal...

0
A la fin de la WW2, l'Armée de l'Air demanda aux constructeurs aéronautiques de l'époque de préparer la mise au point d'un avion de...

0
En 1975 les équipes Dornier présentèrent à Justus Dornier un prototype de Do-28 Skyservant profondément modifié, avec notamment une nouvelle voilure jugée révolutionnaire. Cette...
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.