Mitsubishi A7M Reppu ‘Sam’

Mitsubishi A7M Reppu ‘Sam’


Fiche descriptive

Appareil : Mitsubishi A7M Reppu ‘Sam’
Constructeur : Mitsubishi Jukogyo K. K.
Désignation : A7M
Nom / Surnom : Reppu
Code allié / OTAN : Sam
Variante :
Mise en service : 1944
Pays d'origine : Japon
Catégorie : Chasseurs de la guerre 39-45
Rôle et missions : Chasseur-intercepteur

Histoire

Mitsubishi A7M Reppu ‘Sam’ :
le presque parfait de l'aviation japonaise

Conçu selon un programme de 1940 pour succéder éventuellement au A6M Rei Sen (« Zeke »), le Reppu (Ouragan) fut retardé dans son élaboration car il n’était venu à l’esprit d’aucun Japonais l’idée de remplacer réellement l’excellent « Zero ». Quand Jirô Horikoshi, le concepteur de ce dernier, s’intéressa véritablement au nouvel appareil, au printemps 1942, il conclut que les sévères performances exigées nécessitaient l’emploi d’un moteur très puissant. L’avion devait en effet atteindre 640 Km/h à 6000 m, altitude acquise en moins de 6 mn, piquer à plus de 800 Km/h, avoir une autonomie d’au moins 1500 Km et posséder un armement nettement supérieur à celui de son prédécesseur. Le seul moteur pouvant convenir était le tout récent Mitsubishi MK9A de 2200 Ch qui commençait ses essais.

La défaite de Midway contraria ces études prévisionnelles et la Marine Impériale, affolée, obligea le constructeur à utiliser le Nakajima NK9K Homare 22, moins puissant (1990 Ch) mais disponible immédiatement, à blinder le pare-brise et le siège, et à adapter des réservoirs auto-obturants.

Le prototype du Reppu (« Sam » dans le code allié) reçut la désignation de A7M1 type 11 et vola pour la première fois le 6 mai 1944. C’était un monoplan aile basse entièrement métallique, destiné à l’embarquement sur porte-avions, à train d’atterrissage classique escamotable, lourd et armé de deux canons de 20 mm et de deux mitrailleuses de 13.2mm. Cependant, grâce à la sortie des volets de courbure en combat, sa maniabilité fut jugée équivalente à celle de l’A6M Rei Sen. Les perturbations grandissantes dues à la guerre et la disponibilité du moteur MK9A (Ha-211 pour l’Armée) firent abandonner les deux exemplaires du prototype A7M1 et permirent enfin à Mitsubishi de mettre au point le A7M2, plus puissant, armé de quatre canons de 20 mm, pouvant emporter deux bombes de 250 Kg ou un réservoir largable de 350 L et qui vola pour la première fois le 15 octobre 1944.

Peu de temps après, en décembre 1944, un tremblement de terre ravagea Nagoya, endommageant une partie des industries locales, dont l’usine de Daiko qui fabriquait le fameux MK9A. Quelques jours plus tard, un raid de B-29 Superfortress paracheva les destructions. Cependant, deux prototypes, cinq appareils de tests et de présérie et un A7M2 de série avaient été construits et portaient la production totale de Reppu à 10 exemplaires. Un des prototypes s’écrasa au cours d’essais et le deuxième fut détruit, ainsi qu’un appareil de présérie, par un bombardement.

Entre temps, Mitsubishi continuait l’élaboration d’un A7M3, équipé d’un moteur MK9C de 2200 Ch à compresseur mécanique à trois vitesses et armé de six canons de 20 mm, et envisageait un A7M3-J, basé à terre et muni de six canons de 30 mm dont deux obliques sur le dessus de l’engin. La firme étudiait par ailleurs un moteur MK9A-Ru à turbocompresseur qu’elle lui destinait.

A la capitulation, dans un épouvantable gâchis, les Américains capturèrent trois Reppu, les intercepteurs qui devaient devenir l’élite de la force aérienne nippone.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Mitsubishi A7M2 Reppu
Envergure : 14.00 m
Longueur : 11.00 m
Hauteur : 4.28 m
Motorisation : 1 moteur Mitsubishi MK9A (Ha-211) radial
Puissance totale : 1 x 2200 ch.
Armement : 4 canons de 20mm
2 bombes de 250 kg
ou réservoir largable de 350 litres
Charge utile : -
Poids en charge : 4720 kg
Vitesse max. : 620 km/h à 6000 m
Plafond pratique : 10900 m
Distance max. : 3 Heure(s) (2 h 30 en croisière et 30 mn en combat)
Equipage : 1
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Mitsubishi A7M Reppu ‘Sam’

Profil Couleur

Profil couleur du Mitsubishi A7M Reppu ‘Sam’

Vidéo

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données

A voir également

0
En février 1942, l'US Army Air Force s'adressa à l'ensemble des avionneurs américains pour obtenir l'étude et la réalisation d'un chasseur/intercepteur aux qualités exceptionnelles...

0
Le Blackburn Roc, développé à partir du Skua, était le premier avion de la Fleet Air Arm à avoir une tourelle, de quatre mitrailleuses...

0
Le Typhoon, conçu en 1937 en vue de remplacer le Hurricane, apparut en même temps que le Tornado, qui possédait la même cellule mais...