SPAD S.XIII

SPAD S.XIII


Fiche descriptive

Appareil : SPAD S.XIII
Constructeur : Société Pour l´Aviation et ses Dérives
Désignation : S.XIII
Nom / Surnom :
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1917
Pays d'origine : France
Catégorie : Chasseurs de la guerre 14-18
Rôle et missions : Chasseur-intercepteur

Histoire

SPAD S.XIII :
le premier véritable intercepteur

En 1916 la Première Guerre Mondiale était intégralement devenu un conflit moderne. Les cieux européens, devenus de véritables champs de batailles, s’embrasaient rérulièrement par les vols des AEG, Fokker, et autres Albatros allemands. Façe à ces machines l’alliance franco-britannique n’alignait que des Spad S.VII et des Royal Aircraft Factory SE-5a, des chasseurs maniables, bien armés mais très légers.

Le constructeur Spad se lança dans la conception et la réalisation d’un avion de reconnaissance et de bombardement léger dérivé de son S.VII. Le nouvel avion fut baptisé SPAD S.XI. Le S.XI se différenciait du S.VII par le décalage des plans de sa voilure. Propulsé par un moteur Hispano-Suiza en V de 235ch, il entra en service en octobre 1917. Malheureusement pour SPAD le S.XI était un avion instable, et difficile à piloter ; ceci rendit l’avion très impopulaire auprès des pilotes français. L’appareil fut construit à moins de 300 exemplaires.

SPAD déçida néanmoins de tiré du S.XI un chasseur monomoteur rapide désigné S.XIII. Le chasseur effectua son premier vol le 04 avril 1917. Il se différenciait du S.VII par une voilure agrandie et par l’installation du moteur Hispano-Suiza 8B de 220ch. L’armement du S.XIII se constituait de deux mitrailleuses Vickers de 7.7mm synchronisées tirant vers l’avant à travers l’hélice.

Dès son entrée en service les performances qu’il affichait se révélèrent nettement supérieur à celles du S.VII lors des engagements contre les avions allemands sur le front est. Ses performances firent du S.XIII la nouvelle monture des escadrilles françaises en remplacement des S.VII et Nieuport. Les frêres Fonck, Georges Guynemer ou encore Charles Nungesser firent partis des utilisateurs qui firent du S.XIII une légende. Il devint le pire ennemi des chasseurs allemands Albatros.

Devant les réussites du S.XIII au sein des unités françaises, le Royal Flying Corps et l’aviation militaire belges commandèrent conjointement les nouveaux chasseurs. L’Italie leur emboita le pas moins d’une semaine plus tard. Certains S.XIII furent employé par les aviateurs italiens sur le front grec.

Mais de tous les pays qui acquirent le S.XIII le plus emblématique fut les Etats Unis qui firent du S.XIII leur principal chasseur dès juillet 1917. L’as des as américain, Eddie Rickenbaker, réalisa le plus gros des ses victoires sur SPAD S.XIII. Son appareil est préservé actuellement à l’US Air Force Museum de Wright-Patterson AFB.

La production totale de S.XIII atteignit 8472 avions lorsque la production prit fin en 1918 avec la fin du conflit modial. La « der des ders » avait fait de l’avion une arme et du S.XIII l’une des premières légendes volantes françaises.

Après guerre, pas moins de dix pays utilisèrent militairement le S.XIII dont la Tchéquoslovaquie, le Japon, et la Pologne. Un SPAD S.XIII fait actuellement partie des collections du Musée de l’Air et de l’Espace du Bourget.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : SPAD S.XII
Envergure : 8.20 m
Longueur : 6.30 m
Hauteur : 2.42 m
Motorisation : 1 moteur Hispano-Suiza 8 BEc 8 cylindres en V
Puissance totale : 1 x 235 ch.
Armement : 2 mitrailleuses de 7.7mm
Charge utile : -
Poids en charge : 820 kg
Vitesse max. : 222 km/h à 2000 m
Plafond pratique : 6650 m
Distance max. : 2 Heure(s)
Equipage : 1
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du SPAD S.XIII

Profil Couleur

Profil couleur du SPAD S.XIII

Vidéo

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données

A voir également

0
Conçu par Louis Béchereau pratiquement en parallèle avec le peu classique Type G (SG. 1), le Type H beaucoup plus classique conservait les mâts...

0
Avec le SE.5a, entré en service au milieu de l'année 1917, le Royal Flying Corps possédait un chasseur pouvant rivaliser avec les meilleurs appareils...

0
Le D.H.2 fut le premier véritable chasseur du Royal Flying Corps. Cet avion équipa les premiers squadrons britanniques de chasseurs monoplaces. Il effectua son...
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.