Sud-Ouest SO.9050 Trident

Sud-Ouest SO.9050 Trident


Fiche descriptive

Appareil : Sud-Ouest SO.9050 Trident
Constructeur : Société Nationale de Constructions Aéronautiques du Sud-Ouest
Désignation : SO.9050
Nom / Surnom : Trident
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1953
Pays d'origine : France
Catégorie : Avions expérimentaux
Rôle et missions : Prototype d'intercepteur

Histoire

Sud-Ouest SO.9050 Trident :
l'aéronautique française à mach 2

A la sortie de la Seconde Guerre mondiale, l’état français décida la nationalisation des grands constructeurs aéronautiques. La Société Sud-Ouest montra tout son dynamisme grâce à Lucien Servanty, notamment avec le développement du Triton et de l’Espadon. Grâce à l’expérience acquise avec les turboréacteurs montés en bouts d’ailes des modèles précédents, la firme Sud-Ouest lança la conception du SO.9000 Trident en 1948, comme avion combinant réacteur classique et moteur fusée. L’Armée de l’air s’intéressait à un intercepteur supersonique et deux prototypes furent commandés. Le développement de cet avion de recherche fut commencé en 1951. Il vola pour la première fois en mars 1953 avec des Turboméca Marboré II de 400 kgp. Le second prototype, réalisé six mois plus tard, s’écrasa lors de son premier vol.

Le Trident était un intercepteur à propulsion mixte équipé de courtes ailes de section fine. Les ailerons furent bloqués après les premiers vols d’essai qui montrèrent que les plans de queue suffisaient à contrôler l’avion. Ces plans étaient constitués d’une seule pièce mobile, le plan vertical servait de gouverne de direction, les plans horizontaux à fort dièdre servaient de contrôle de roulis et de profondeur. Le fuselage de section circulaire se terminait par un logement pour trois moteurs-fusée, la partie avant pouvait être éjectée en cas de problème. Compte tenu des contraintes liées au domaine de vol demandé, l’avion retenu était un monoplace, la forme de voilure retenue étant une aile droite de faible envergure et à profil extrêmement mince.

Le Trident fut équipé de Dassault M.D. 30 Viper de 744 kgp et un moteur-fusée SEPR 481 de 4.500 kgp fut installé dans le fuselage ultérieurement. Les essais reprirent en mars 1954 avec les nouveaux réacteurs, Mach 1 fut dépassé sans l’usage du moteur-fusée. Plus tard, la vitesse de Mach 1.5 fut atteinte en montée et en vol horizontal avec l’usage de tous les propulseurs.

Suite aux performances du SO.9000 Trident I, les services officiels commandèrent deux nouveaux prototypes en 1954. Le SO-9050 Trident II, intercepteur prototype fut un développement du SO-9000. Cet avion plus puissant, doté de deux fusées de 3 tonnes de poussée, d’une envergure de 7 m et d’une longueur de 12,70 m était capable de frôler Mach 2. Le premier vol eut lieu en juillet 1955 aux mains de Charles Goujon qui trouvera la mort aux commandes du quatrième prototype en mai 1957.

Sud-Ouest construisit trois autres prototypes et reçut commande de six appareils de présérie. Les 4 et 19 avril 1958, le Trident III, équipé de deux turboréacteurs Turboméca « Gabizo », battit deux records internationaux de montée à 15000 et 18000 m, altitudes atteintes par Jacques Guignard en 2 min 36 s et 3 min 17 s. Le 2 mai le commandant Roger Carpentier grimpait à 24 217 m, battant le record du monde d’altitude.

Le Trident III C, complètement redessiné avec une voilure ramené de 2,6 à 2,1 m, un fuselage allongé de 1 m en arrière de l’aile, avec application de la loi des aires, une verrière profondément modifiée pour améliorer la visibilité. Cet intercepteur aurait atteint un poids de 6545 kg au décollage et aurait pu atteindre Mach 2,3 en palier. Sud Aviation annonçait que le prototype pourrait voler durant 1959, et les premiers appareils de série apparaître en unités vers le milieu de 1962.

Après d’éventuelles études coûteuses, à un moment où l’état s’efforçait de rogner tous ses budgets, le programme du Trident fut abandonné en faveur de celui du Mirage III. Sud Ouest avait également proposé un Trident IV capable d’opérer à Mach 3 !

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Sud-Ouest SO.9050 Trident III
Envergure : 6.95 m
Longueur : 13.26 m
Hauteur : 3.20 m
Motorisation : 2 turboréacteurs Turboméca "Gabizo"
Puissance totale : 2 x 1100/1500 kgp. (+ 2 moteurs-fusée SEPR.632 de 1500 kgp chacun)
Armement : projet de missiles
Charge utile : -
Poids en charge : 5900 kg
Vitesse max. : 2400 km/h
Plafond pratique : 21000 m
Distance max. : 0 Km (inconnue)
Equipage : 1
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Sud-Ouest SO.9050 Trident

Profil Couleur

Profil couleur du Sud-Ouest SO.9050 Trident

Vidéo

Actuellement aucune vidéo n'est disponible dans nos bases de données

A voir également

0
Grace à l'expérience acquise avec le 1402 Gerfaut, Nord mis au point un appareil de recherche avancée, baptisé Nord 1500.01 Griffon, qui devait voler...

0
Fondée en 1909 à Montréal, le conglomérat Canadian Car & Foundry (CC&F), familièrement nommée «Can-Car», regroupait des aciéries ainsi que des usines de fabrication...

0
Le 0.22 marque l'aboutissement des travaux de René Leduc sur les tuyères thermopropulsives. Il était composé d'un immense fuselage cylindrique (2 m de diamètre),...
Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.