Vultee BT-13 / SNV Valiant

Vultee BT-13 / SNV Valiant


Fiche descriptive

Appareil : Vultee BT-13 / SNV Valiant
Constructeur : Vultee Aircraft Inc.
Désignation : BT-13
Nom / Surnom : Valiant
Code allié / OTAN :
Variante : SNV, BT-15
Mise en service : 1940
Pays d'origine : Etats-Unis
Catégorie : Avions d'entraînement
Rôle et missions : Avion d'entraînement basique

Histoire

Vultee BT-13 / SNV Valiant :
Le principal avion d'entraînement de l'USAAF.

Durant la Seconde Guerre mondiale, les besoins en pilotes étaient énormes au sein des forces aériennes et aéronavales américaines. Elle durent avoir recours à une vaste flotte d’avions d’entraînement pour sélectionner les candidats et les former ensuite. Le principal avion utilisé pour la formation élémentaire des aviateurs américains était un petit monomoteur construit en très grande série : le Vultee BT-13 Valiant, connu sous la désignation de SNV dans la marine américaine.

C’est en 1938 qu’une équipe de Vultee, mené par l’ingénieur en chef Richard Palmer, commencèrent à travailler sur un programme visant au développement d’un avion d’entraînement basique pour les besoins de l’US Army Air Corps. Le nouvel avion reçut la désignation de V-51 dans la nomenclature du constructeur. Il était opposé au North American NA-36.

Malgré de bonnes qualités le V-51 échoua face au NA-36 qui fut commandé en série par l’aviation américaine sous la désignation de North American BC-1. Cependant, l’année suivante l’USAAC demanda à Vultee de revoir sa copie du V-51, ce qui donna naissance au V-54. Ce revirement de la part des militaires s’expliquait par l’atmosphère de guerre qui régnait en ce début d’été 1939 en Europe. Les généraux américains anticipèrent une éventuelle entrée en guerre de leur pays face aux nazis.

Les travaux du Vultee V-54 débouchèrent sur la mise au point du BT-13, un avion d’entraînement basique. Dans le système américain, ces avions s’intercalaient entre les avions d’entraînement primaire (désignés PT) et ceux d’entraînement avancé (désignés AT). Ils avaient donc la charge de permettre aux élèves pilotes d’apprendre tous les rudiments du vol, et notamment en patrouille. Pour faciliter les vols sans visibilité les Vultee BT-13 furent doté d’une canopée permettant de plonger la partie arrière du cockpit dans le noir le plus complet, même en plein jour. Le premier avion réalisa son vol inaugural en mars 1939. Il fut baptisé Valiant par les militaires américains.

Extérieurement, le Vultee BT-13 Valiant se présentait sous la forme d’un monoplan à aile basse cantilever construit en métal et contreplaqué. Propulsé par un moteur en étoile Pratt & Whitney R-985-25 d’une puissance de 450 chevaux, il disposait d’une hélice bipale en métal. L’une de ses particularité venait de son train d’atterrissage tricycle fixe non caréné. L’élève-pilote et l’instructeur prenaient place dans un cockpit biplace en tandem largement vitré. L’avion n’était pas armé.

Les premiers exemplaires de série entrèrent en service en juin 1940. Lors de l’entrée en guerre des États-Unis un an et demi plus tard, les commandes furent décuplées par l’US Army Air Force. Même l’US Navy fit l’acquisition de Valiant sous la désignation de SNV. Ces avions devaient alors former les pilotes appelés à combattre en Europe. Ceux-ci se formaient ensuite sur des avions armés, tels les North American AT-6 Texan.

En 1943, une variante spéciale fit son apparition, le BT-15. Il s’agissait en fait d’un Valiant classique sur lequel on avait remplacé le moteur d’origine par un Wright R-975-11 de même puissance. Dans le même temps les livraisons à l’US Navy continuaient.

Outre les forces américaines, des Vultee BT-13 furent fournis à divers pays alliés au titre du prêt-bail : la Bolivie, le Brésil, Cuba, l’Égypte, le Guatemala, Haïti, ou encore les Philippines. Il est à noter que la Royal Air Force essaya l’avion mais le refusa, tout comme la Royal Canadian Air Force. Après guerre des Vultee BT-13 furent fournis à la France, Israël, le Mexique, et Taïwan.

Nettement moins médiatisé que le Texan, le Valiant n’en demeure pas moins, avec plus de 9500 exemplaires assemblés entre 1939 et 1945, le principal avion d’entraînement américain du conflit. Quelques-unis furent utilisés jusqu’en 1952 pour des missions d’entraînement au sein de l’US Air Force.

Il est à signaler qu’après guerre plusieurs de ces avions, rendus à la vie civile, furent utilisés par Hollywood comme avions japonais. Repeints et transformés, ils y figuraient souvent comme des Aichi D3A, avec plus ou moins de réussite.

Photos

Caractéristiques techniques

Modèle : Vultee BT-13A Valiant
Envergure : 12.80 m
Longueur : 8.79 m
Hauteur : 3.51 m
Motorisation : 1 moteur en étoile Pratt & Whitney R-985-AN1
Puissance totale : 1 x 450 ch.
Armement : aucun
Charge utile :
Poids en charge : 2040 kg
Vitesse max. : 290 km/h à 2200 m
Plafond pratique : 6600 m
Distance max. : 1150 Km à charge maximale.
Equipage : 2
[...] Passez dans le comparateur...

Plan 3 vues

Plan 3 vues du Vultee BT-13 / SNV Valiant

Profil Couleur

Profil couleur du Vultee BT-13 / SNV Valiant

Vidéo

Vultee BT-13 en meeting aérien

A voir également

0
C'est en août 1956, que North American lança sur fond propre le développement d'un avion d'affaires à réaction destiné à un marché civil alors...

0
Les Pays-Bas, qui pourtant avaient participé à la naissance de l'aviation militaire durant la Première Guerre mondiale, durent quasiment repartir à zéro au lendemain...

0
En 1974, la firme italienne Aermacchi chercha à moderniser son monoréacteur d'entraînement MB-326, alors en service dans plusieurs forces aériennes parmi lesquelles l'Aeronautica Militare...
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.