Drapeau Brésil

  • Nom : Santos-Dumont
  • Prénom : Alberto
  • Année de vie : 1873-1932
  • Nationalité : Brésil
  • Constructeur associé : 

Histoire

Alberto Santos-Dumont :
“l'homme des Demoiselles”

Alberto Santos-Dumont Né à Palmira, au Brésil, Alberto SANTOS-DUMONT arriva très jeune en France. Celui-ci se fixe à Paris dès 1898 et passera la plus grande partie de sa vie en France. Il est le premier à voler à bord d’un aéronef, équipé d’un moteur à essence qu’il a lui-même confectionné. En 1901, il participe au prix des dirigeables fondé par Henry Deutsch de la Meurthe et remporta le prix qui consistait en un aller-retour entre Saint-Cloud et la Tour Eiffel en 30 minutes. Puis il s’intéresse aux «machines volantes» que Clément Ader, les frères Wright et Otto Lilienthal parviennent en fait à arracher du sol avec beaucoup de difficultés.

Le 23 octobre 1906, dans le parc de Bagatelle (au bois de Boulogne), Santos-Dumont réussit à décoller sur une soixantaine de mètres, ce qui constitue le premier véritable vol en Europe. Peu de temps après, le 12 novembre, à bord du 14 Bis , un aéroplane biplan à moteur de 50 CV, il parcourt en vol une distance de 220 m en 21 s, à la vitesse de 41,3 km/h; cette performance est homologuée par la toute nouvelle Fédération Aéronautique Internationale (FAI) comme le premier record du monde d’aviation. Son aéroplane avait été appelé 14 bis, car les premières expérimentations de celui-ci se firent en le suspendant à son dirigeable numéro 14 !

Le 22 novembre de la même année, l’aéronaute remporte le prix d’aviation fondé par Deutsch de la Meurthe et Ernest Archdeacon, mais les tentatives de vol qu’il effectue en 1907 (sur son 15 propulsé par un moteur Antoinette) sont moins heureuses.

A partir de 1909, il commença à construire la série des Demoiselles, qui accrurent encore sa renommée, devenant les vedettes des meetings aériens, grâce à leur incroyable maniabilité, mais qui aussi devinrent les premiers appareils de tourisme mis en vente pour le grand public, en kit, fait de bambous et de toile de chanvre.

Il retourna au Brésil en 1928 et se suicida désespéré de voir l’utilisation de l’aviation à des fins militaires à la suite de la Première Guerre Mondiale et des bombardements meurtriers.

Autres biographies

PARTAGER
Article précédentJack NORTHROP
Article suivantWilbur et Orville WRIGHT
Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.