Un Citation Mustang bientôt aux couleurs de Quicksilver ?

Malheureusement peu de chances de voir un de ces jours un biréacteur « habillé » par le célèbre équipementier et fabricants de prêt-à-porter dédié aux sports de glisse. Mais bon ça aurait pu être une bonne idée marketing. En fait plus pragmatiquement les dirigeants de la branche européenne de Quicksilver ont décidé d’acquérir en propriété partagée un Cessna Citation Mustang pour leurs déplacements et celui des autres… propriétaires. Le petit biréacteur d’affaire sera basé à l’aéroport de Biarritz Pays Basque.

Cette information est plus intéressante qu’elle n’y parait de prime abord.
En tout premier lieu elle confirme la tendance actuelle de mutualisation des moyens dans l’acquisition des jets d’affaire. Désormais plusieurs entreprises d’un même bassin économique, comme dans le cas présent la région de Saint-Jean-de-Luz, peuvent s’allier pour acheter en propriété partagée un avion et l’utiliser comme bon leur semble.
C’est à la fois une mauvaise nouvelle pour les compagnies d’avions-taxis et une bonne pour les avionneurs spécialisés dans l’aéronautique d’affaire.

En second lieu elle confirme l’intérêt des clients français pour les VLJ, les Very Light Jet, ces avions d’affaire de petite taille au coût d’achat bien moins élevé que les traditionnels jets d’affaire biréacteur ou triréacteurs. D’une configuration proche du Beechcraft King Air 90 les VLJ ont l’avantage par rapport à celui-ci d’être très rapides. Une vitrine aussi pour les propriétaires qui peuvent se targuer de posséder le signe extérieur de richesse qui montre immédiatement la richesse et l’opulence d’une entreprise, donc sa réussite économique. N’oublions-pas que nous vivons dans une société de l’image et de la communication.

En France la réussite du Cessna Citation Mustang américain, et dans une moindre mesure de l’Embraer Emb-500 Phenom 100 brésilien, tient notamment à l’absence très remarquée de Dassault Aviation sur le segment des VLJ. Depuis l’arrêt en 1989 de la production du Falcon 10 l’avionneur clodoaldien n’a plus un seul biréacteur de petite taille à son catalogue. Jusqu’à quand ? Impossible de le dire, et même de savoir si Dassault compte lancer son propre Very Light Jet dans les années à venir.

Photo © CAA.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

2 réponses

  1. Bonsoir Arnaud,
    juste pour te dire que j’ai beaucoup aimé ton article sur le Corsair en Algérie.
    Mcgrath

    1. Très heureux de savoir que ça plait. D’autres mini-dossiers historiques sur l’aviation dans la guerre d’Algérie me trottent dans la tête pour les mois et années à venir. 😉

Sondage

"Si la France devait mettre une des personnalités aéronautiques suivantes au Panthéon, laquelle vous semblerait la plus logique ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

CANSA FC.20

S’ils sont aujourd’hui omniprésents sur les champs de bataille, au travers notamment de l’Embraer A-29 Super Tucano brésilien ou du Sukhoi Su-25 Frogfoot soviétique, les

Lire la suite...