C’est une des dates les plus sombres pour toutes celles et tous ceux qui s’intéresse à la préservation du patrimoine aéronautique mondiale. Le jeudi 17 mai 1990 une partie des réserves du Musée de l’Air et de l’Espace fut victime d’un incendie qui ravagea les hangars et détruisit une quarante d’aéronefs et de planeurs. Plusieurs pièces d’une importance historique majeure furent définitivement perdus ce jour là.

Bien sûr beaucoup d’entre-nous connaissent cette histoire, mais combien savent exactement ce qui a disparu ce jour là ? Grâce au travail de fourmis de Pyperpote et d’un de ses rédacteurs il nous est possible ici de vous le présenter. Ne vous sont proposé ici qu’une partie des machines perdues.

Pour celles et ceux qui voudraient continuer de se faire du mal, je leur conseille d’aller voir le travail ahurissant que l’excellent Julien Villière a commis il y a huit ans sur le sujet.

Pour des raisons de respect du droit d’auteur nous n’avons pas de photo de ce drame à vous présenter, y compris en une de l’article. C’est pourquoi vous pouvez voir ci-dessus un cliché pris par mes soins il y a quelques années dans ces mêmes réserves de Dugny.

Photo © Arnaud Lambert.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom