La tempête qui se weekend a balayé les côtes de Bretagne et de Normandie a aussi fait des dégâts considérables de l’autre côté de la Manche. Ainsi au large du port anglais de Douvres un hélicoptère des HM Coast Guard a été obligé de réalisé une dizaine d’hélitreuillages à partir du pont d’un cargo battant pavillon norvégien, le navire risquant à tout moment de sombrer. C’est sous la surveillance permanente d’un biturbopropulseur de reconnaissance et de surveillance Reims Aviation F-406 que le sauvetage a été réalisé.

Déjà samedi 19 novembre le port de Douvres annonçait une suspension du trafic commercial des ferry-boats reliant l’Angleterre à la France, pour raison de sécurité. Des creux de plus de trois mètres avaient été aperçu à moins d’un mile de la côte.

Ce dimanche matin 20 novembre le cargo Saga Welco en provenant de Hong-Kong a annoncé une avarie lourde au large de Douvres. En fait il venait de heurter une barge de cabotage et menaçait de s’échouer sur un haut fond. Après le déploiement de l’avion de reconnaissance les hommes et les femmes des HM Coast Guard ont pris la mer tandis que l’hélicoptère AgustaWestland AW.139 basé à Manston Airport était sonné.
Dans le même temps un renfort était demandé auprès de la France qui dépêcha sur zone un remorqueur de haute mer.

Durant toute la matinée l’équipage de l’AW.139 a réalisé l’hélitreuillage de onze membres d’équipage du cargo, sur un total de 23 personnes, afin de les mettre en sécurité sur la terre ferme. Pendant ce temps là sur les eaux déchaînées de la Manche les marins britanniques et français tentaient d’empêcher que le cargo ne s’échoue, ou pire ne chavire. La barge heurtée initialement avait, elle, été conduite par deux remorqueurs légers jusqu’à un port proche.
L’opération de sauvetage et de mise en sécurité du navire a pris une bonne partie de la journée de dimanche.

Ce fait divers rappelle que la Manche est non seulement une véritable autoroute des mers mais aussi un des espaces maritimes les plus dangereux de la planète malgré sa relativement petite taille. Aussi bien sur ses eaux que dans ses airs la notion d’entraide internationale est une réalité palpable depuis des années. Les équipages d’hélicoptères de la Marine Nationale et de la Royal Air Force ont ainsi volé main dans la main, ou plutôt rotor dans le rotor, durant des décennies afin d’y sauver des vies.

Photo © Wikimédia Commons.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom