S’il y a un avion de transport qui symbolise à lui seul l’ancien bloc soviétique, c’est bien l’Antonov An-2 ! C’est donc avec étonnement que l’on peut apercevoir un exemplaire de cet avion légendaire lorsqu’on file sur l’autoroute Transcanadienne entre Québec et Montréal. Souvent stationné à l’aérodrome de Saint-Mathieu-de-Beloeil, bien en vue de la route, il ne manque pas chaque fois de m’intriguer.

J’ai donc fait une petite recherche sur ce mystérieux vestige de l’ex URSS en terre québécoise. Est-ce un avion espion dépêché par Poutine, sous des airs anodins d’un biplan d’une autre époque ? Est-ce l’avant-garde d’une invasion russe de l’Amérique ? Ou un Russe qui a fait défection avec son avion, suite à un vol périlleux au-dessus de l’Arctique ? Mon imagination s’emballe…

Vérification faite, la réalité s’avère un peu moins rocambolesque. Comme la plupart des appareils Antonov An-2, celui-ci débute sa carrière chez Aeroflot. Après la chute de l’URSS, il se retrouve en Lituanie sous l’immatriculation LY-AKA. Au début des années 2000, il passe entre les mains de collectionneurs canadiens avant d’être acquis en 2014 par un Québécois. Toutefois, nulle chance pour moi de voler à bord de ce vénérable avion car, selon sa certification canadienne, il ne peut être utilisé qu’à des fins privées. Et comme je ne suis malheureusement pas un ami de son propriétaire… En outre, il n’y a que deux Antonov An-2 immatriculés dans tout le Canada !

© B. Fawcett

On peut toutefois admirer le C-FAKA en vol lors de divers meetings aériens, notamment l’hiver sur la surface gelée de lacs où amateurs d’avions de brousse anciens se donnent rendez-vous. Équipé de skis, et dans son élément naturel, il semble fièrement dire Bonjour camarades du Québec !

Je profite de l’occasion pour lever mon verre de vodka et souhaiter aux camarades et lecteurs d’Avions légendaires : Bonne Année 2017 !

© Jean-Pierre Bonin
Publicité

1 COMMENTAIRE

  1. Pour moi le meilleur avion soviétique. Ou tout du moins le plus attachant. Meilleurs vœux à toi aussi Marcel, pour cette année 2017 qu’on espère tous moins pourrie que 2016. 🙂

Comments are closed.