Visiblement certains n’ont toujours pas compris l’humour de Charlie Hebdo. C’est dommage mais sur ce coup là les médias russe se sont bien ridiculisés, et avec eux ceux qui en France leur ont emboité le pas. Dans son édition du mercredi 28 décembre 2016 le journal satirique français publiait un triptyque autour du drame qui a endeuillé la Russie au matin de Noël. Le crash de ce Tupolev Tu-154M étatique avait d’ailleurs été largement médiatisé, en partie en raison de la nature de ses passagers.

Comme à son habitude Charlie Hebdo, toujours aussi engagé et mordant, en profitait pour taper allègrement sur le pouvoir russe. En même temps c’est un peu son fond de commerce avec l’extrême droite française et les barbus. À Moscou pourtant les critiques ont commencé à pleuvoir assez tardivement. Il a fallu attendre le lundi 2 janvier 2017 pour que les premières réactions apparaissent. Des dirigeants politiques, mais aussi des journalistes, et même des caricaturistes locaux.
Oui sans rire en Russie il y a des caricaturistes. Ils sont officiels.

En France une partie de la presse quotidienne a mollement rapporté l’incident. Mais ce sont parmi les lecteurs qu’il faut chercher les attaques les plus violentes. Principalement sur les sites web de ces journaux.
Comme si Charlie Hebdo pouvait taper sur tout et n’importe quoi mais absolument pas sur cet accident.

Deux ans après le lâche attentat contre le journal, j’ai vraiment l’impression que ces gens là n’ont toujours pas compris que Charlie c’est avant tout une bande de sales gosses qui aiment se moquer de tout et de n’importe quoi, et encore plus de ce qui les heurtent ou les dérangent. En même temps ce sont des journalistes d’investigation et des dessinateurs d’humour.
Ce dernier mot est hyper important.

Surtout que le fidèle lecteur de Charlie que je suis pourrait bien émettre une critique sur ce triptyque. Un des trois dessins seulement représente le bon avion. Dans les deux autres cas c’est un biréacteur alors que le Tu-154M est un triréacteur. Si vous avez l’œil vous le verrez vous aussi.


Bon c’est pas pour autant que j’arrêterais de payer mes 3 euros tous les mercredis pour me fendre la poire, mais tout de même un peu de rigueur aéronautique ça pourrait faire du bien.
Pour finir je dirais une chose à l’attention de Charlie : l’humour vaincra !

Illustrations © Charlie Hebdo.

Enregistrer

Publicité

10 COMMENTAIRES

  1. Bravo Arnaud, ton humour est au niveau de tes valeurs. Même si ça grince, soyons Charlie!
    Je te souhaite une bonne année et beaucoup de bons articles sur A.L.

  2. Il faut bien sûr laisser les mots dans son contexte, ici un journal satirique.
    Je comprends aussi que si l’on est personnellement touché par ce type de drame, on n’aura peut-être pas la force d’accepter cet humour noir

  3. Ok, alors dans la même logique pourquoi pas une méchante blague sur ces « sales gosses » qui se sont fait truffer de plomb en pleine conférence de rédaction ?
    Vanter l’irrespect, se moquer des morts, vous n’avez pas compris que c’est indéfendable.

    • Sauf qu’ici il s’agit d’un accident alors que ce qui s’est passé le 7 janvier à Charlie était un lâche attentat. Mais bon vous vous consolez comme vous pouvez et avec les très maigres arguments que vous avez madame Castro. Et sur ce coup là vous passez pour une aigrie sans humour ni intelligence.

  4. Il faut savoir s’arrêter, c’est du n’importe quoi!!!!! c’est vraiment une honte de profiter du sort de ces braves amis russes.
    charlie ebdo !!!!! vous êtes de super crétins!!!!!!!

    • Bonjour Ratel,

      J’ai souvent pris la défense de vos posts quand certains vous critiquaient mais là je dois réagir. Primo je ne vois pas en quoi vous dites « ces braves amis russes » ? Les Russes sont certainement braves mais ce ne sont pas nos amis, qu’on soit Canadiens ou Français ce ne sont pas nos amis. Secundo je n’accepte pas que vous puissiez insulter les dessinateurs et journalistes de Charlie Hebdo, car en faisant cela c’est toute la presse que vous insultez
      Dois-je vous rappeler le prix que la rédaction de Charlie a payé face à la bêtise et à la haine ? Donc à l’avenir s’il vous plait Ratel sachez raison garder.

  5. Les journalistes, amuseurs publics et caricaturistes utilisent le terme ‘humour’ à contresens. Là où les Français sont très forts, c’est faire de l’esprit. Faire de l’humour n’est pas dans leurs gênes. Faire de l’esprit exige, en gros, trois personnes ou groupes de personnes différentes : celui qui dit la vacherie, celui qui est l’objet de la vacherie et le troisième groupe est formé de ceux qui rigolent du bon mot du premier groupe. Faire de l’humour, c’est en gros se moquer de soi-même de façon amusante. Quand on reproche à ces gens les vacheries qu’ils disent, écrivent ou dessinent, ils prétendent que c’est de l’humour, comme si c’était l’excuse absolutoire. En fait, ce n’est pas de l’humour, ce sont des vacheries plus ou moins amusantes. Pour aborder un autre sujet : vous critiquez Charlie Hebdo pour ne pas savoir dessiner un Tu-154. Avez-vous déjà lu un article d’un journal non spécialisé parlant d’un sujet aéronautique sans qu’il y ait une accumulation d’erreurs ahurissantes ? Moi pas. Bonne journée.

    • En gros on aura compris que vous n’aimez pas l’humour de Charlie mais pourquoi absolument vouloir nous convaincre de votre manière de voir l’humour ? Perso je trouve votre démonstration lamentable et hautaine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom