C’est un (petit) bol d’air frais que le Brésil se prépare à offrir au Nigeria, et à sa force aérienne. Le gouvernement brésilien vient d’annoncer qu’il allait offrir trois avions d’appui rapproché et de reconnaissance tactique Embraer A-29B Super Tucano en provenance des stocks de la Força Aérea Brasileira à la Nigerian Air Force. Il s’agit pour le géant sud-américain de participer à sa manière à la lutte internationale contre les groupes djihadistes, le Nigeria étant engagé depuis de nombreuses années dans une guerre contre la secte islamiste Boko-Haram.

Ces trois Embraer A-29B viendront soutenir l’action des neuf Mil Mi-24 et Mi-35 Hind utilisés dans la lutte contre ce groupe terroriste ultra-violent, spécialisé dans les pillages, les meurtres de masse, et les rapts. Pour cela ces avions disposeront d’un armement offensif particulièrement adapté. Outre les deux mitrailleuses de voilure de calibre 12.7mm (montés à la manière des chasseurs des années 1930 et 1940) ils peuvent emporter un arsenal varié allant de roquettes en paniers à des bombes lisses et même des bidons de napalm.

Mais surtout à la différence des hélicoptères de combat les Super Tucano vont donner aux pilotes nigérians une réelle capacité de reconnaissance tactique de jour comme de nuit. En outre la vitesse de croisière de ces avions, de l’ordre de 500 à 515 km/h leur permet d’être rapidement sur une zone de combat prédéfinie.

Cependant ce cadeau n’en est pas totalement un. En effet le convoyage de ces trois monoturbopropulseurs ainsi que leur entretien sont à la seule charge du Nigeria. Il faut savoir qu’un A-29B Super Tucano neuf se vend aux alentours de 14 millions de dollars américains, et qu’un avion similaire d’occasion provenant des stocks de la Força Aérea Brasileira peut monter à environ cinq ou six millions.
Cela demeure donc une excellente opération pour ce pays africain à l’économie vacillante en proie à une corruption endémique galopante.

Photo © Força Aérea Brasileira.

 

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom