Un MQ-9 Reaper de l’US Air Force abattu par la chasse russe dans l’espace aérien international.

C’est sans doute l’incident le plus grave depuis que Vladimir Poutine a décidé d’envahir l’Ukraine voici presque treize mois. Ce mardi 14 mars 2023 au matin un avion de reconnaissance sans pilote General Atomics MQ-9 Reaper a été descendu au-dessus des eaux de la Mer Noire par deux chasseurs porteurs des marquages de nationalité de la fédération de Russie. Lors de l’interception l’un des deux jets a heurté le drone, conduisant celui-ci à s’abîmer en mer. Moscou reste très flou sur le sort du chasseur tout comme sur sa nature réelle.

Les différentes sources internationales, principalement américaines, font état de deux chasseurs de type Flanker. Sukhoi Su-27 ou Su-35, le résultat est actuellement le même : la Russie a abattu un avion de reconnaissance désarmé des États-Unis dans l’espace aérien international. C’est donc une situation diplomatique et militaire parmi les plus tendues depuis la fin de la guerre froide. Pour autant par chance l’époque où les généraux du Pentagone étaient des cowboys à la gâchette facile semble révolue.
Dans le même temps l’ambassadeur de Russie à Washington DC a été sommé de s’expliquer par l’US Department of State. Pas sûr que les relations américano-russes en ressortent réchauffées.

Sur les faits il était 8 heures 03, heure locale, quand l’US Air Force a confirmé avoir perdu un de ses drones de surveillance et de reconnaissance General Atomics MQ-9 Reaper. L’avion télépiloté survolait alors le nord de la Mer Noire, près de la presqu’île ukrainienne de Crimée sous occupation russe depuis neuf ans. Il réalisait une mission de renseignement au profit des services alliés et demeurait dans l’espace aérien international, afin de ne pas risquer d’incident avec l’aviation russe. Pourtant quelques minutes avant sa perte il a été abordé par deux chasseurs de type Su-27 Flanker ou Su-35 Flanker-E porteurs des marquages russes. Les pilotes ont volé particulièrement près du drone, allant même jusqu’à réaliser un dégazage de carburéacteur juste devant lui. Une méthode russe pour tenter d’aveugler les téléopérateurs américains.
Malheureusement l’un des deux avions a heurté l’hélice propulsive du drone, entraînant une perte de contrôle de l’appareil. Le Reaper s’est abîmé en mer quelques temps plus tard.

Après l’incident les intox ont joué à fond, entre des dépêches d’agence de presse qui annonçaient que l’US Air Force avaient décidé d’engager une autodestruction du drone et des déclarations de la diplomatie moscovite indiquant qu’il s’agissait là d’un simple accident dû à une panne du drone américain. Moscou ne reconnait d’ailleurs nullement sa responsabilité, indiquant que l’appareil américain violait la souveraineté de la fédération de Russie en Crimée. Difficile de la violer quand on sait que ce territoire appartient à l’Ukraine.
N’oublions pas que les manœuvres agressives sont la spécialité des pilotes de chasses russes, notamment en Mer Noire.
Affaire donc à suivre.

Photo © US Air Force


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

41 réponses

  1. Incompétence ou cow-boy de la part du pilote russe?
    En tout cas, sacrifier une pointe avant c’est tout de même quelque chose!

    1. Je pensais au nez de l’avion mais ça aurait pu être aussi une extémité de voilure où il y a souvent un équipement de contre-mesure sur les Su-27 et avec la vitesse du chasseur proche du décrochage pour être en phase avec le Reaper, ça n’a pas dû arranger les choses

      1. Au vu de la taille des 2 aéronefs et de la flèche des ailes d’un soukhoï 27/35 j’ai du mal à imaginer que l’avion russe ait pu toucher l’hélice du drone avec son aile sans qu’une autre partie du chasseur n’entre en contact avec l’aile du drone.
        On manque encore d’informations sur l’événement mais ça me paraît extrêmement risqué pour être une manœuvre intentionnelle

        1. Une manière comme une autre pour vous de jouer l’avocat de la défense pour les pilotes russes.

        2. Il y a une possibilité est que les trajectoires des 2 avions se sont croisés, le Su-27 croisant derrière le Reaper, ce ne serait pas impossible avec les pilotes russes.

        3. Les premières informations données par le Pentagone indiquent James que suite à l’aveuglement du télépilote par le dégazage d’un des deux Flanker le drone aurait heurté l’aile du second avion de chasse et que l’hélice propulsive aurait endommagé ce dernier. C’est donc bien à cause du manque de professionnalisme des pilotes russes que le MQ-9 Reaper a été descendu.

        4. Et si la manoeuvre etait volontaire afin d’endommager le reaper et qu’il s’ecrase au sol afin de recuperer tout ce qui telemetrie, observation, radio et processeur. Tirer un missile aurait fait a coup sur exploser l’engin mais endommagé l’helice avait peut etre comme seul but de faire perdre le controle au drone et qu’il s’écrase. Sachant que ca ne vole pas tres vite comme engin, c’est guerre plus de 350KM/h. Un drone de ce qualibre c’est une super occas pour les russes afin de savoir a quoi d’attendre en terme d’observation de la part de l’armée US. Sachant aussi qu’il se serait écraser a 60KM de cote de crimée, c’est un saut de puce pour un navire russe. Un média russe indique deja que des débris ont été retrouvé et récupérés;

        5. La possibilité a été envisagée. D’autant qu’elle pourrait faire évoluer une industrie aéronautique russe assez médiocre en matière de R&D sur les drones.

  2. Je ne sais pas quelle est la vitesse de vol réelle en mission du Reaper mais je doute que les Su-27/35 soient très à l’aise pour venir se rapprocher en vitesse relative nulle. Donc mettre la pointe avant d’un Su dans l’hélice d’un MQ9, ça doit être « sport »….

  3. Je ne sais pas si terme abattu correspond à la situation : détruit lors d’une collision, accroché en vol par un avion…
    La manœuvre très inquiétante relève peut-être plus de la bêtise que la volonté d’abattre. Si les russes abattent du matériel US, le risque d’escalade deviendrait important.

    1. Le drone volait, les chasseurs se sont approchés et l’ont heurté. Il est tombé, il a donc été abattu. Que ce soit au canon, par missile air air, après collision le résultat est le même : il a été abattu par une chasse ennemie.
      CQFD.

  4. Ca fait quand meme tres cours de recré ce genre de manoeuvre. Ca me fait penser au manoeuvre stupide qu’on peut faire sur des jeux d’avions. Ou alors ils manquent de missile, ou bien c’est FOREST GUMP qui pilotait ou le alors le neuveu de PUTINE. Ca n’a aucun sens ce que je dis, comme la manoeuvre

  5. Depuis des années, les armées occidentales se sont habituées aux nombreuses attitudes d’intimidation de l’aviation ou de la marine russe.
    Là, les pilotes russes ont montré leurs muscles en totale impunité. Comme un ours vis à vis d’un essaim d’abeilles pour manger le miel.
    Que cela soit vider du kérosène devant le drone soit pour aveugler les optiques qui sont en dessous (efficacité proche de 0!!!! ou ????) ou pour qu’il s’enflamme au niveau du moteur, c’est plus qu’agressif. Et quand le message de l’armée russe dit « tout d’1 coup, le drone s’est déstabilisé et a piqué 1 plongeon, alors que nos pilotes n’ont rien fait, on le jure sur la tête à Poutine » , et bien sans même vouloir toucher l’hélice ( avion à cabrer au maximum (car le drone est lent) et le SU27 est hyper long avec en plus son radar de queue, la structure de l’avion a pu certainement toucher l’hélice.
    Et si ce n’est pas cela, 2 SU27 qui se mettent juste devant le drone avec leur masse de 20T et leurs très gros réacteurs ça suffit à déstabiliser ce gros planeur à moteur.
    Si le drone était à 40 nautiques, était il nécessaire qu’il soit si près des côtes de Crimée pour observer et enregistrer avec en plus le transpondeur éteint (quelle indélicatesse de la part des USA…on ne fait jamais ça nous les russes).
    Pauvre Choigou, après avoir tenté en vain de dissuader Poutine de lancer son opération spéciale, de se disputer avec Prigogyne, maintenant il va devoir sermonner ses équipages et leurs chefs. Quel sale temps, vivement que ça s’arrête et qu’il puisse retourner à la pêche avec son copain.

  6. Pauvre Russie à Vladimir. Toujours dans les mauvais coups mais c’est jamais de leur faute les pauvres… c’est certainement le reaper qui menaçait les su35 en plein espace international
    Vive l’Ukraine, la Moldavie et la Géorgie libres!

    1. C’est surtout les russes qui n’ont rien à faire là sur le territoire ukrainien…

    2. Et comme les Russes l’ont fait le long des côtes d’Europe de l’Ouest ou même jusque dans le golf du Mexique, eux aussi, dans les eaux internationales

    3. La notion d’eaux internationales te semble étrangère …totalement étrangère !

      Les russes ont le droit d’y être tout dans cette zone, comme les autres intervenants, que ce drone ensuite puisse être escorté, cela fait partie des procédures de tout pays, mais abattre un drone juste parce que l’on ne veut pas qu’il voit surement quelque chose que l’on a pas envie de montrer, ça cela traduit un état d’esprit typique d’état autoritaire …pour ne pas dire mieux, cher Alex poutinophile mais qui adore les avatars à référence U.S. … 😉

      Ne pas oublier Alex, que les russes eux volent souvent aux frontières de la Norvège transpondeur » éteint » (ce qui est dangereux pour le trafic) et sans plan de vol, et on ne les abat pas pour autant !

  7. Excellente nouvelle les amerloc n’avais pas à s’approcher d’aussi prêt de la crimee russe !!
    Ils y réfléchiront à deux la prochaine fois qui veulent provoquer la Russie !

    Ils savent maintenant qu’ils y a des conséquences à leurs ingérences

    1. Primo la Crimée est ukrainienne sous occupation russe et secundo descendre un aéronef dans l’espace aérien international est un acte de guerre. Même les plus crétins des poutinophiles (comme vous Sheppard 320) devraient le savoir.

      1. Malgré la qualité de votre travail,
        J’accorde autant d’importance voire plus – désolé c’est un péché mignon – a vos réponses sous les articles aux imbéciles que vous reprenez si bien de volée…
        Merci de nous faire article après article voler et rêver de la sorte en partageant votre passion.

    2. Sheppard320
      Les eaux internationales tu connais ???????????????????????? (visiblement pas)

      Les russes volent souvent transpondeur éteint au large de la Norvège, et personne ne va abattre pour autant des chasseurs russes qui volent dangereusement …
      Mon petit doigt me dit que tes amis russes n’avaient pas envie que l’on voit certaines choses …

    3. Haaaa, les poutinophiles qui préfèrent vivre bien au chaud en occident, ça les rend tellement peu crédibles !

    1. Ne trouvez-vous pas que les avions militaires russes présents en Crimée ou ceux qui bombardent quotidiennement les populations civiles ukrainiennes ne sont pas « loin de leurs pays » ? Et puis ce drone, bien supérieur technologiquement parlant à tous les modèles que la république islamique d’Iran a vendu à la Russie, n’était pas armé et ne menaçait donc personne.

      1. Bonjour,

        « ce drone (…) n’était pas armé et ne menaçait donc personne. »
        Sauf que ce drone sert également pour la reconnaissance. Je pense que n’importe quelle personne sensée aura compris que cet appareil était peut être missionné pour collecter des renseignements sur les russes (et non pas suivre un vol de galinettes cendrées) puis filer les infos aux ukrainiens et monter une attaque.

        Dans ces conditions, il est compréhensible que les russes aient cherché à « gêner » la mission du drone. Que ça nous plaise ou non, c’est de bonne guerre.

        Pour mémoire, il semblerait que les américains ne soient pas étrangers à la perte du croiseur « Moscou ».

        1. Aux dernières nouvelles si la dictature poutinienne n’avait pas envahi l’Ukraine elle n’aurait sans doute pas perdu ce navire de guerre. Je dis ça, je ne dis rien.

  8. Je viens de voir la vidéo rendue publique par l’US air force, la version de la panne du drone défendue par les russes va en prendre un coup.
    J’imagine qu’il y aura un article sur le sujet : on voit très clairement 2 passages du soukhoï qui dégase en dépassant le drone.
    Après le 1er passage l’hélice du drone est toujours intacte, après le 2eme une pale est brisée. On dirait que c’est une des entrées d’air du soukhoï qui heurte le drone.

    Je me délecte par avance de la nouvelle fable que vont inventer les russes, ou plutôt LES fables pour semer la confusion comme ils en ont l’habitude.

    1. Oh zut la vidéo démontre la responsabilité et le manque de professionnalisme du pilote russe.
      Au passage merci Romain.

      1. Oui la vidéo ne laisse pas d’équivoque sur les intentions du pilote qui commence en lâchant du kéro.
        Il est possible qu’à la base il ne voulait qu’aveugler la caméra et que l’incompétence est pris la suite.

        1. C’est un drone de renseignements, alors ils doivent tout de même savoir qu’ils seront filmés!

  9. Comme d’hab. avec ce site acquis à la cause anglosaxonne, on titre « MQ-9 … abattu… « . Abattre, c’est tirer dessus. Je crois pas pour ce que l’on en sait qu’il y ait une telle action des pilotes russes. L’ont ils heurté ou aveuglé, mystère puisque les US chers à l’auteur de cet article qui disposent nécessairement des enregistrement vidéos, ne les diffusent pas.
    Le même auteur qui s’émeut de l’appateil US abattu, ne trouve en revanche rien à redire que cet appareil soit en mission de reconnaissance à proximité de la Crimée. Mais il est vrai que les US mènent une guerre par procuration… qui ne les concerne donc pas. Ah, ah, ah

    1. Pour mémoire la Crimée est en Ukraine, non en Russie. Elle est sous occupation russe comme la France l’était entre 1940 et 1944 avec l’Allemagne hitlérienne.

    2. Excuse nous Iéna d’avoir une préférence pour un pays qui est un allié plutôt fiable depuis des siècles qu’avec un régime dictatorial ultra belliqueux !
      Avec des type comme toi Iéna, on en serait encore sous le régime de Vichy…

  10. Nos amis Dimitri, James, et Romain ayant publié chacun un lien vers la vidéo de l’incident, il est inutile qu’un quatrième s’y attelle. J’ai des largesses pour eux trois comme pour Rafaletiger que je n’aurais pas forcément pour d’autres, j’en suis navré.

    1. Merci Arnaud
      Pour moi, un lien vers la vidéo suffit, comme je n’en ai vu aucun de posté…

  11. Le film du reaper parle tout seul, les Russes ont pratiqué des manœuvres délibérées pour provoquer intentionnellement la chute du drone dans l’espace international,alors que les deux pays ne sont pas en guerre,cet acte peut-être assimilé à du terrorisme d’état ou à un acte de guerre,que cela demande un jour,un mois ,ou un an les Russes auront la monnaie de leurs pièces, un reaper qui volait hier sur le lieu du crash était équipé de AIM 92 Stinger

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

R.A.F. NE.1

Si de nos jours les avions de combat comme le Dassault Aviation Rafale ou l’Eurofighter EF-2000 Typhoon sont aptes à voler de jour comme de

Lire la suite...