C’est ce samedi 10 février 2018 que le drame s’est joué. Un hélicoptère Eurocopter EC130 civil réalisant des survols touristiques du Grand Canyon s’est écrasé dans la réserve indienne de Hualapai causant la mort de quatre de ses sept occupants. Une double enquête est actuellement en cours mais les causes pourraient bien être météorologiques.

L’appareil transportait six touristes britanniques en plus de son pilote quand il s’est écrasé. Dans le choc trois personnes (deux hommes et une femme) ont été tué sur le coup. Le pilote, de nationalité américaine, est quant à lui décédé des suites de ses blessures le lendemain. Les trois autres touristes sont eux toujours hospitalisés à Las Vegas à une quarantaine de kilomètres de la zone du crash dans un état critique. Leur rapatriement vers le Royaume Uni n’est de ce fait pour l’instant pas à l’ordre du jour.

Il semble que les bourrasques de vent, qui soufflaient par endroit à près de 90km/h, soient la cause la plus probable de l’accident. Factuellement le NTSB (pour National Transport Safety Board) en charge des investigations aux côtés de la police locale a annoncé que l’Eurocopter EC130 en question avait récemment été révisé en profondeur.
Il faut savoir qu’au moment du drame peu d’hélicoptères survolaient la région, ce qui en fait est assez rare.

Car le Grand Canyon, en plus d’être un des sites touristiques les plus visités des États-Unis, est une des zones les plus densément survolées du territoire américain. Chaque jour des dizaines d’hélicoptères et d’avions légers le survolent, chargés de curieux avides de découvrir cette merveille naturelle d’en haut.

Pour l’instant le NTSB exclut d’interdire ces survols commerciaux tant qu’aucune autre piste que le risque météo ou l’erreur de pilotage n’aura été approfondie. Il faut savoir que l’Eurocopter EC130, comme tous les appareils de la famille Écureuil, est très présent dans les cieux américains. C’est un hélicoptère apprécié pour sa modernité, son confort, et sa robustesse.
Peu de risques donc pour Airbus Helicopters que cet accident ne vienne abimer cette bonne image de marque.

Photo © Reuters.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom