Cela ne devait initialement être entre janvier et juillet 2016 qu’une expérience pour commémorer le centenaire de l’aviation au sein de la garde-côtière des États-Unis, finalement cela durera plus longtemps que prévu. En effet assez discrètement l’état-major de l’US Coast Guard vient d’annoncer que les trois MH-60T Jayhawk porteurs de la fameuse livrée intégralement jaune ne seraient pas repeints dans celle traditionnelle de tous ses aéronefs. Il s’agit tout autant d’une question d’économies que de communications, ces hélicoptères ayant un certain succès outre-Atlantique.

Le Jayhawk dans son élément naturel !

Au final ce sont donc les MH-60T Jayhawk n°6003, 6006, et 6029 qui demeureront en jaune. Ces hélicoptères sont respectivement basés à Astoria dans l’Oregon, Elizabeth City en Caroline du Nord, et à San Diego en Californie. Les trois autres machines de ce type qui ont connu la livrée couleur canari ont soit d’ores et déjà retrouver celle d’origine soit sont vont bientôt repasser entre les mains des peintres.

MH-60T Jayhawk débarquant un rescapé… pieds nus.

Économiquement donc cette opération de maintien de trois hélicoptères jaunes est assez intéressante car l’US Coast Guard a chiffré le chantier d’un seul appareil à environ 5000 dollars, donc 15000 pour ces trois machines. Avec en outre une immobilisation d’environ une semaine pour chacun. Mais surtout les coasties se sont rendus compte depuis deux ans que les Jayhawk jaunes plaisent énormément au public, notamment aux plus jeunes. Lors des meetings et des rassemblements ces appareils attirent sans cesse plus de passionnés.

Même par temps clair le Jayhawk sauve des vies !

Pour autant cette livrée jaune à très haute visibilité n’est pas considérée par l’état-major comme un frein aux opérations, notamment celles où une certaine forme de discrétion est demandée. Ainsi l’an dernier un hélicoptère, ayant aujourd’hui retrouvé sa véritable livrée, a participé en jaune à une traque de trafiquants de cocaïne dans la zone du golfe du Mexique permettant l’arraisonnement d’un cargo transportant près d’une tonne de drogue. La couleur canari (ou citron c’est au choix) n’a pas été un inconvénient, notamment lors des vols nocturnes.

Au-dessus des flots à l’approche pour appontage.

Par ailleurs les coasties se sont rendus comptes que la livrée jaune, bien moins connue, rend les MH-60T Jayhawk plus difficilement repérables par les passeurs de migrants en provenance d’Amérique centrale ou des Caraïbes. Bon après il faut remarquer que de loin un Jayhawk ressemble difficilement à autre chose qu’un Blackhawk ou un Seahawk c’est-à-dire à autre chose qu’un hélicoptère militaire.

Deux Jayhawk pour le prix d’un, chacun dans une livrée différente.

C’est donc au moins encore pour deux ans et demi que ces trois hélicoptères vont voler sous cette assez élégante livrée, la grande révision de la flotte des MH-60T Jayhawk devant commencer à l’automne 2020. Personne ne sait si les machines 6003, 6006, et 6029 ressortiront des ateliers en jaunes ou bien dans une livrée plus traditionnelle.
Seul l’avenir nous le dira !

Photos © US Coast Guard

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom