C’est véritablement l’élite des patrouilles acrobatiques qui ici a été touchée par un drame. Ce mardi 20 mars 2018 un avion d’entraînement et de présentation British Aerospace Hawk appartenant aux Red Arrows s’est écrasé sur la base galloise de RAF Valley causant la mort de son passager, un ingénieur de la Royal Air Force. Il s’agit du premier accident mortel au sein de la prestigieuse unité britannique depuis la mort du Flight Lieutnant Cunningham en novembre 2011.

La patrouille acrobatique britannique était en phase d’entraînement, certains de ses Hawk T Mk-1 emportant en place arrière un ingénieur de la RAF chargé d’étudier les améliorations à apporter aux avions mais aussi aux figures et même aux équipements des pilotes. C’est pourquoi l’ingénieur décédé se trouvait à bord lors du crash.

Pour une raison encore inconnue l’avion a piqué net vers le sol, le pilote ne réussissant pas à le redresser il a actionné son siège éjectable. On ignore également pourquoi l’ingénieur ne l’a pas fait, la question sera de savoir s’il y a eu défectuosité dans le système du siège arrière ou si simplement le passager a manqué de sang froid ou simplement de réflexe.

L’avion s’est ensuite écrasé avant de s’enflammer ne laissant aucune chance de survie à l’ingénieur. Le pilote quant à lui a été récupéré sain et sauf mais très choqué par la mort de son collègue. La RAF a suspendu (temporairement) la session d’entraînement des Red Arrows.

Rapidement après ce drame l’état-major de la Royal Air Force a rappelé que tous ses ingénieurs étaient formés à la manipulation du siège éjectable ainsi qu’aux opérations de récupérations.

Pour mémoire les Red Arrows sont habituellement basés à RAF Scampton dans le nord-est de l’Angleterre et ont pour l’occasion «déménagé» vers RAF Valley dans le nord du Pays-de-Galles. Cette dernière base jouxte l’aéroport régional d’Anglesey, obligeant à une fermeture temporaire suite à l’écrasement. Le trafic aérien doit reprendre ce jeudi 22 mars au matin.

Photo © Royal Air Force.

 

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom