La Roumanie met fin à 61 ans de service sur chasseur MiG-21 Fishbed.

C’est sans doute à ce jour un des chasseurs les plus vieux pour une force aérienne de l’OTAN. Ce lundi 15 mai 2023 la Fortele Aeriene Romane a confirmé le retrait du service de ses derniers Aerostar LanceR de facture locale. Pour mémoire ces avions étaient en fait des Mikoyan-Gurevich MiG-21 Fishbed soviétiques reconstruits en Roumanie avec l’aide de l’industrie aéronautique israélienne. On ignore l’avenir de ces vieux reliquats de la guerre froide, entre musées et ferrailleurs ?

Le couple Fortele Aeriene Romane et Fishbed commence dès le début des années 1960. À cette époque la Roumanie est tenue d’une main de fer par le dictateur marxiste Gheorghe Gheorghiu-Dej, totalement soumis aux désidératas des Soviétiques. En fidèle vassal de Moscou il reçoit dès 1962 ses premiers MiG-21F, des chasseurs alors au top niveau de ce qui existe en Europe orientale. L’arrivée au pouvoir en 1965 de Chivu Stoica ne va rien amener de nouveau à la Roumanie qui demeure diriger par une autocratie totalement asservie par Moscou. Pourtant c’est là que les premiers biplaces de transformation opérationnelle MiG-21U Mongol font leur apparition aux côtés d’intercepteurs MiG-21PFM.
L’idée qui veut que chaque nouveau dictateur roumain apporte son lot de nouveaux MiG-21 Fishbed se vérifie ensuite avec le terrifiant Nicolae Ceaușescu. Le dernier maître marxiste de Roumanie arrive au pouvoir en 1967 et dès l’année suivante la Fortele Aeriene Romane obtient des MiG-21R et MiG-21US. Ces derniers sont également des Mongol. En fait tant que l’URSS produit des MiG-21 elle en fournit à la Roumanie qui s’en sert pour défendre son espace aérien face à l’alliance Atlantique.
Quand en 1989 le régime dictatorial Ceaușescu tombe dans le sang le MiG-21 est pour beaucoup de Roumains de la rue le symbole de l’oppression. On parle alors de le retirer du service. Les Roumains devront finalement attendre encore trente-quatre ans.

Car l’Aerostar LanceR est déjà plus ou moins dans les tuyaux. L’idée de Bucarest est d’obtenir un chasseur occidentalisé afin de pouvoir répondre aux normes de l’OTAN. Surtout depuis 1992 la Fortele Aeriene Romane n’a plus de Mikoyan MiG-29 Fulcrum jugés trop onéreux à l’emploi et seuls les MiG-21 font encore le job. À partir de 1997 le LanceR fait son apparition et finalement l’avion reste en service puisqu’il est désormais roumain.
Sauf que mine de rien ça reste du MiG-21 Fishbed, même si les cellules ont été déposées et reconstruites de zéro elles accusent leur âge.
L’arrivée progressive des General Dynamics F-16MLU Fighting Falcon rachetés de seconde main auprès du Portugal puis de la Norvège a totalement redessiné la défense aérienne roumaine. Mieux même elle participe désormais aux missions de police du ciel sous bannière alliée. C’est dire si elle a su se hisser à un niveau très haut. Ce qu’elle n’aurait pas pu avec ses LanceR. Surtout c’est l’accident mortel survenu l’an dernier sur l’un d’entre eux qui a terminé de convaincre les généraux de Bucarest de l’urgence de se défausser de ces chasseurs d’un autre âge.
Le dernier vol de deux LanceR a eu lieu ce samedi 13 mai 2023, 48 heures donc avant le retrait officiel. Il a concerné un monoplace et un biplace.

Les deux Aerostar LanceR de l’ultime vol roumain.

Petit à petit les pays jadis placés sous le joug de Moscou se défont de leurs derniers matériels soviétiques. Une preuve de plus de la totale perte d’influence de l’ex-URSS sur ces pays désormais tous convertis à la démocratie. Au grand dam du Kremlin.

Photos © Fortele Aeriene Romane


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

4 réponses

  1. Il n’y a pas à dire, les chasseurs de la guerre froide avaient vraiment « de la gueule »!

  2. Les fautes d’orthographe… encore et encore !
    La honte pour un journal… et je ne parle des commentaires de lecteurs… la honte pour les Français !

    1. Ce qui est bien avec les ayatollahs de l’orthographe comme vous madame ou monsieur Rodier c’est qu’ils ou elles ont absolument besoins d’exister. Par contre les dits ayatollahs ne cherchent pas à rendre service et donc à dire de quelles fautes ils ou elles parlent.
      Enfin nous ne sommes pas un journal, notre support n’étant pas du papier, mais votre écran de PC ou de smartphone. On parle alors de site internet.
      Bienvenu dans le 21e siècle madame ou monsieur Rodier.
      Et enfin madame ou monsieur Rodier rien ne vous dit que nos lecteurs sont français, nous sommes lus également ailleurs en Europe mais aussi en Amérique du Nord, en Israël, en Afrique du nord et en Afrique sub-saharienne. Soyez moins francocentré s’il vous plait. De nouveau madame ou monsieur Rodier soyez la ou le bienvenu au 21e siècle.

    2. Tu as oublié d ajouter le  » pas  » de ta phrase avec une syntaxe plutôt bancale pour ne pas dire à **** . Sans rancune mon petit pote.

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

R.A.F. NE.1

Si de nos jours les avions de combat comme le Dassault Aviation Rafale ou l’Eurofighter EF-2000 Typhoon sont aptes à voler de jour comme de

Lire la suite...