Les Pays-Bas proposent à la vente six de leurs CH-47D Chinook.

Ce sont des hélicoptères stockés depuis leur retrait du service en décembre 2021. La Koninklijke Luchtmacht a annoncé en fin de semaine sa volonté de revendre sur le marché de seconde main six Boeing Vertol CH-47D Chinook de transport lourd. Les machines en question sont avant tout destinées à retourner aux États-Unis afin d’être rachetées par une entreprise privée spécialisée dans la lutte anti-feu : Billings Flying Service. En attendant ils demeurent sur le site de la base de Gilze-Rijen, dans le sud des Pays-Bas.

Actuellement la Koninklijke Luchtmacht utilise vingt hélicoptères de transport lourd Boeing Vertol CH-47F Chinook qui ont donc remplacé voici presque un an et demi les derniers CH-47D en service depuis les années 1980. Les Pays-Bas ont cru très tôt à l’utilité de telles machines dans leurs rangs. Des hélicoptères qui sont utilisés localement aussi bien pour du transport d’assaut et de l’hélitreuillage que lors de missions de service public.

Or la Koninklijke Luchtmacht n’a pas hésité à les proposer à la vente sur le marché de seconde main dès le début de l’année dernière. Des pistes furent annoncées avec notamment la Fuerza Aérea Argentina, mais celles-ci ne se sont toujours pas concrétisées.
Par contre la relance des propositions de revente de ces CH-47D a cette fois matchée ce jeudi 9 mars 2023 avec l’entreprise privée américaine Billings Flying Service. Utilisant déjà des Chinook rachetés de seconde main auprès de l’US Army cette société est spécialisée dans la transformation et l’utilisation de ces gros birotors en hélicoptères bombardiers d’eau. Les Chinook de Billings Flying Service volent d’ailleurs régulièrement pour le compte du Cal Fire, l’organisme californien en charge de la lutte contre les incendies d’espaces naturels. Ce contractor œuvre également pour d’autres états américains comme l’Oregon et le Wyoming.

S’ils sont rachetés ces hélicoptères ne pourront cependant pas revoler très rapidement. Il faut en effet compter environ sept à huit mois de chantier pour transformer un Chinook militaire en hélicoptère bombardier d’eau.

Photo © Koninklijke Luchtmacht.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

2 réponses

  1. Bonjour Arnaud
    Est-il possible d’en demander un ? Pour partir en vacances avec après en avoir réaménagé l’intérieur comme un mobil-home, ce serait sympa…
    Inutile de taper, je suis déjà sorti 🙂
    Plus sérieusement, c’est mieux (tant d’un point de vue économique qu’écologique) que ces belles machines qui ont encore du potentiel soient utilisées à d’autres fins plutôt que de rester bêtement à pourrir sur un parking ou à être mises à la ferraille.
    Cordialement.

  2. Et l’armée française n’en aurait-elle pas besoin ? C’est clairement un « trou » capacitaire au sein de l’ALAT. Ce type d’hélicoptère nous aurait bien manqué pour l’opération Barkhane. Fort heureusement les Anglais – dans leur grande mansuétude – ont eu l’extrême obligeance de proposer leur service (moyennant finance bien sûr) .
    Cet hélicoptère a été fort utile pendant la guerre des Malouines en 1982 Un seul a été utilisé (appui logistique, projection de force à proximité immédiate de la ligne de front), mais il fut essentiel dans la victoire contre les forces expéditionnaires argentine. (Les 3 autres Chinook ayant disparus dans l’Atlantique Sud lors de la destruction du porte conteneur l’Atlantic Conveyor).

Sondage

"Si la France devait mettre une des personnalités aéronautiques suivantes au Panthéon, laquelle vous semblerait la plus logique ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

CANSA FC.20

S’ils sont aujourd’hui omniprésents sur les champs de bataille, au travers notamment de l’Embraer A-29 Super Tucano brésilien ou du Sukhoi Su-25 Frogfoot soviétique, les

Lire la suite...