On le sait (ou éventuellement à défaut on s’en doute très fortement) la dictature nord-coréenne est l’objet de toutes les attentions de la part du Pentagone et de la CIA. Depuis maintenant quelques mois plusieurs informations semblent confirmer le fait que l’US Army ait déployé dans la région un ou deux de ses ultramodernes avions de surveillance Bombardier RO-6A Saturn Arch afin d’en savoir plus sur l’évolution militaire du pays. Ces bimoteurs à turbopropulsion sont parmi les avions de reconnaissances les plus discrets et méconnus de l’arsenal américain.

Officiellement, ce sont quatre exemplaires de cet avion de facture canadienne, dérivé du célèbre Dash 8, qui sont actuellement dans les rangs de l’armée américaine. Trois autres semblent appartenir à un « contractor », une entreprise privée qui les met à disposition du Pentagone et les fait voler sous immatriculation civile. Au final l’US Army aligne actuellement donc sept exemplaires minimum de ce si méconnu Bombardier RO-6A Saturn Arch.

Et tous les clignotants semblent actuellement annoncer la présence depuis le premier semestre 2017 de ces avions non loin des côtes nord-coréennes. Il faut savoir que le Bombardier RO-6A Saturn Arch est actuellement un des avions les plus «suivis» par les passionnés d’aviation militaire contemporaine, tant ses apparitions sont rares. On parle de seulement quelques occurrences par an. Or plusieurs sérieux médias sud-coréens ont signalé la présence de Dash 8 gris frappés de marquage d’appartenance aux forces américaines dans la région.

Mais alors à quoi peuvent bien servir ce ou ces deux RO-6A Saturn Arch dans le conflit larvé existant entre les États-Unis et la Corée du Nord ? Eh bien comme ces avions sont spécialisés dans la reconnaissance au-dessus du champ de bataille, il y a peu de risques qu’ils observent les tirs de missiles balistiques ordonnés par Kim Jung-Un. Pour cela l’Amérique à ses Boeing RC-135 et ses Lockheed U-2 bien plus adaptés. Non, en fait ces bimoteurs sont plus probablement utilisés pour suivre les évolutions de l’armée nord-coréenne au sol. Il est possible également qu’ils participent à l’interception des émissions ennemies.

Quoiqu’il en soit le Pentagone n’a envoyé aucun démenti aux journaux sud-coréens quant à la présence de Dash 8 militaires américains dans la région, ce qui semble bien donc confirmer ce déploiement. Plus les États-Unis et leurs alliés en sauront sur la Corée du Nord et plus ils pourront contrer cette menace, de manière diplomatique ou militaire. Et les RO-6A y participent à leur manière.

Photos © US Department of Defense

Publicité

4 COMMENTAIRES

    • Plus ou moins oui mais pas exactement. En fait le successeur du Northrop-Grumman / Boeing E-8 JStars est actuellement le Northrop-Grumman/Bombardier E-11A BACN. Mais en effet le RO-6A Saturn Arch remplit le même genre de mission… pour le compte de l’US Army.

  1. J’ai failli me laisser prendre ! La protubérance allongée sur le côté du fuselage, je pensait qu’il s’agissait du logement des trains d’atterrissage. Mais non sur le Dash les roues sont situées sous les moteurs. Il s’agit donc d’une antenne ou d’un capteur ! Je ne sais pas si c’est volontaire mais en tout cas ça y ressemble beaucoup !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom