On connaissait déjà les MiG-21 Fishbed et MiG-29 Fulcrum utilisés discrètement par l’US Air Force pour simuler les chasseurs ennemis, voici sa version voilure tournante. L’US Marines Corps a récemment annoncé son intention de se procurer au minimum un Mil Mi-17 et un Mil Mi-24 afin de les utiliser lors de missions d’entraînement aux profits de ses forces, et entre autres de ses pilotes. Pourtant il n’est pas question de les acheter, plutôt d’utiliser des machines existant déjà auprès d’opérateurs civils.

N114VS, un des rares Mi-24 américains.

Sans être un grand spécialiste de l’aéronautique il n’est pas difficile à concevoir que des hélicoptères construits à des milliers d’exemplaires en URSS puis en Russie comme le Mil Mi-17 et le Mil Mi-24 puissent figurer en bonne place dans les arsenaux des actuels ennemis de l’Amérique. Or pour bien comprendre comment leur damer le pion les personnels de l’US Marines Corps sont obligés de s’y confronter. Fort heureusement tout cela ne se déroulera pas au-dessus d’un énième pays moyen-oriental mais bel et bien de la Californie, dans l’enceinte de la base de Twenty-Nine Palms.

Le programme d’acquisition de ces hélicoptères est officiellement désigné Foreign Adversary Aircraft Support. Il englobe aussi bien les aéronefs eux-même que les démarches administratives autours des personnels de la compagnie sélectionnée et notamment les habilitations au secret-défense pour les mécaniciens et pilotes des dites-machines.
Actuellement une entreprise américaine possède déjà des Hind et Hip en parfait état de vol, il s’agit de Vertol Sytems Company ou VSC.
Implantée à Portland dans l’Oregon VSC a déjà travaillé depuis une dizaine d’années avec le Pentagone fournissant notamment son Mi-24D civilement immatriculé N114VS pour des exercices et manœuvres en environnement le plus réaliste possible. Autant dire que cette entreprise a une longueur d’avance sur ses éventuels concurrents.

Le recours a de vrais hélicoptères ex-soviétiques ou russes sera de toutes manières toujours plus efficace que la méthode employée par le Pentagone depuis les années 1980. Elle consistait à utiliser des Bell JUH-1H, en fait d’anciens UH-1D et UH-1H Iroquois de l’US Army grossièrement transformés et «armés» de manière à ressembler à des Mi-24 Hind. Seules les livrées étaient réellement réussies, c’est dire l’échec de la méthode !
Les Bell JUH-1H étaient jusqu’au début des années 2000 les Huey qui volaient le moins aux États-Unis, leurs missions étant classées confidentielles alors même que leur existence était connue de nombreux passionnés.

Bell JUH-1H, pas grand chose à voir avec un Mi-24 Hind !

Bien entendu une fois que l’US Marines Corps aura officiellement sélectionné ses Mi-17 et Mi-24 ceux-ci ne voleront pas beaucoup plus que feus les JUH-1H. De toutes manières ils opéreront uniquement dans des enceintes militaires loin de tous regards curieux et/ou malveillants.
Donc inutile d’espérer voir des combats simulés entre un Bell AH-1Z Viper et un Mil Mi-24 Hind, il y a fort peu de chances que de tels photos ou vidéos ne fuitent un jour de Californie.

Photos © Keypublishing

 

Publicité

2 COMMENTAIRES

    • Si vous parlez du Mi-24 de VSC c’est pas impossible ! Je crois qu’il est en aux États-Unis depuis 2006. Donc il y a des chances qu’il ait déjà volé pour le compte d’un studio hollywoodien. Vous avez des films en particulier en tête ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom