Difficile désormais même pour les plus sceptiques de nier les effets du réchauffement climatique sur notre environnement, et la situation des feux de forêts en Californie en est une des démonstrations les plus flagrantes. Et depuis maintenant quatre ans les équipages des hélicoptères bombardiers d’eau du comté et de la ville de Los Angeles sont en alerte permanente, un record dans le monde entier. De ce fait non seulement les corps fatiguent mais aussi les machines, qui vieillissent du coup plus rapidement.

Le rapport rendu il y a quelques jours par la direction du Los Angeles Fire Department est sans appel. Quarante-huit mois d’affilé d’alerte incendies de forêts et de broussailles, c’est du jamais vu de mémoire de soldats du feu ! Les hélicoptères AgustaWestland AW.139, Bell 206 et Bell 412, ou encore Sikorsky S-70A Firehawk du comté et de la ville de Los Angeles prennent les airs en moyenne deux fois par semaine pour des feux d’espace naturel, très souvent en lisière de la mégapole.

Lorsque les hélicoptères sont apparus dans cette région de Californie en tant que moyen de lutte anti-incendie entre la fin des années 1970 et le milieu des années 1980 des périodes de répits existaient encore. En moyenne du 15 novembre au 15 mars les mécanos pouvaient bichonner leurs machines tandis que les équipages ne décollaient que pour des vols d’entraînement ou d’évacuation sanitaire.
C’est désormais fini. Les vols d’entraînement n’existent quasiment plus et en dehors des vols de guerre contre le feu seuls subsistent ceux permettant d’évacuer les blessés et grands brûlés vers un des nombreux hôpitaux de la région.

De ce fait les pompiers volants californiens fatiguent, à tel point même que les arrêts maladies s’accumulent sur les bureaux des ressources humaines de l’hôtel de ville et du comté. Des équipages et mécanos d’hélicoptères qui n’en peuvent plus et en appellent désormais à des moyens plus importants mais aussi au recrutement de nouveaux personnels qualifiés. Or en Californie de nombreux pilotes refusent catégoriquement d’aller voler dans ce corps pourtant hyper prestigieux.
Côté matériel, de nouveaux hélicoptères pourraient faire leur apparition dans les rangs des deux services. Dans le même temps des moyens loués sont également envisagés pour palier aux carences, tout du moins à court terme.

Photos © Los Angeles Fire Department.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom