Comme quoi tout arrive, les bastions machistes tombent ça et là. Dernier exemple en date l’affectation récente du lieutenant Katarzyna Tomiak-Siemieniewicz, 25 ans, première femme à accéder au statut de pilote de chasse en Pologne. La jeune officier vole actuellement sur Mikoyan MiG-29 Fulcrum et assure des missions de défense aérienne.

Katarzyna Tomiak-Siemieniewicz peut dire merci à l’OTAN. Sans l’entrée de son pays dans l’organisation atlantiste elle n’aurait peut-être jamais pu s’installer aux commandes d’un jet de combat. En effet pour mémoire la formation de pilote de chasse était interdit aux femmes durant la guerre froide dans les pays placés sous le joug soviétique.
Les théoriciens marxistes-léninistes de Moscou pensaient alors que seuls les hommes avaient les capacités intellectuelles pour piloter des jets de combat.

Or lorsque la Pologne est entrée dans l’OTAN, quelques années après la fin de la guerre froide, les mentalités n’avaient pas vraiment évoluées dans ce pays. Pis un retour à une certaine forme de conservatisme faisait qu’il était désormais très difficile pour les femmes d’accéder à des postes à responsabilités, et notamment aux grades d’officiers dans les forces de défense. Mais c’était compter sans l’ascenseur social prôné par les atlantistes dans le domaine de la défense. Très rapidement l’OTAN a fait pression sur le gouvernement polonais pour ouvrir les cursus de formation aéronautiques aux jeunes femmes.

Et force est de constater que le lieutenant Katarzyna Tomiak-Siemieniewicz a réussi haut la main les formations tant initiales qu’avancées des écoles de pilotages de Pologne. Macaronnée pilote de chasse et volant actuellement sur MiG-29 Fulcrum elle participe aux missions de défense aérienne.
En Pologne elle est même depuis quelques semaines devenue un modèle pour bon nombre de jeunes filles qui se rêvent désormais aux commandes d’un avion de combat.

Rappelons que chez nous il fallut tout de même attendre 1999 pour voir une femme mener une mission opérationnelle de chasse. C’est Caroline Aigle qui fut cette première Française pilote de chasse, elle volait alors sur Dassault Aviation Mirage 2000C. Comme quoi notre pays aussi a su rattraper son retard.

Katarzyna Tomiak-Siemieniewicz tout sourire dans le cockpit de son MiG-29.

Souhaitons à Katarzyna Tomiak-Siemieniewicz de belles et longues années aux commandes d’un avion de combat. À titre personnel le féministe militant que je suis estime qu’il n’y a toujours pas assez de femmes pilotes, elles font de l’aussi bon boulot que les hommes et devraient donc accéder comme eux aux cockpits des avions de combat contemporains.

Photos © ministère polonais de la défense.

Publicité

3 COMMENTAIRES

      • Arnaud je pense qu’effectivement Élisabeth Boselli était la 1ère femme brevetée pilote de chasse mais n’avait pas effectué son service dans une unité de combat contrairement à Caroline Aigle qui fut la 1ère dans cette fonction, Caroline était d’ailleurs la 1ère diplômée de l’École de l’Air même si elle n’a effectué que la 3ème année

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom