On va finir par se demander si le Mikoyan-Gurevitch MiG-21 Fishbed ne cherche pas à détrôner le F-104 Starfighter au rang de faiseur de veuves numéro 1 tant cet avion semble devenu dangereux à piloter. Ce mercredi 18 juillet 2018 un avion de combat MiG-21 appartenant à l’Indian Air Force s’est écrasé dans le nord du pays, causant la mort de son pilote. L’avion avait décollé de Pathankot Air Force Station environ une heure avant le drame pour un vol d’entraînement. Il était accompagné d’un ailier qui a immédiatement fait déclencher la chaîne des secours.

L’accident s’est donc produit dans la province indienne de l’Himachal Pradesh, au pied du massif de l’Himalaya. C’est une zone particulièrement montagneuse où le MiG-21 Fishbed en question s’est écrasé, et particulièrement difficile d’accès. Pourtant trois hélicoptères de sauvetage en haute montagne appartenant à l’Indian Air Force, deux HAL Cheetah et un Mil Mi-17, se sont rendus sur zone. Les équipes à leur bord ont pu rapatrier dans la vallée une partie des restes du malheureux pilote.

Selon les premiers éléments d’enquête connus, et aux vues des déclarations de son ailier, le pilote du MiG-21 accidenté aurait fait une erreur de pilotage. Celle-ci a entraîner un impact de l’avion de chasse contre une paroi rocheuse ce qui aurait entraîner la destruction de l’avion. Il semble que le pilote soit mort sur le coup.

Ce drame est loin d’être le premier incriminant le vénérable chasseur de facture soviétique. En Inde les MiG-21 Fishbed sont même considérés comme les plus dangereux des avions de combat en service. Depuis le début de la décennie ces accidents font régulièrement la une des médias indiens, faisant monter la gronde dans ce pays de plus d’un milliard d’habitants.

Quoiqu’il en soit ce drame met de nouveau en lumière l’impérieuse nécessité pour les Indiens de trouver un successeur rapidement à cet avion de chasse qui désormais tue plus de pilotes que d’ennemis.

Photo © CNN

Publicité

6 COMMENTAIRES

  1. C’est à croire que les pilotes indiens font leurs adieu à leurs proches à chaque fois qu’il montent à bord. N’empêche l’Indian Air Force s’y prend vraiment tard pour changer ses avions. Cela aurait du être fait il y a déjà 10 ans. Pas seulement sur le plan humain mais aussi opérationnel. Je ne sais pas si un MIG 21 a encore sa place dans le ciel d’aujourd’hui.

  2. Lors de coop India 2016 les américains ont été étonnés des capacités de combat du bison /IAI, mais il est de notoriété publique que les pilotes indiens sont très chauds… Et leurs entraînements très musclés, les us les ont rappelé à l’ordre plus d’une fois pendants les eexos….!

    • Vu l’état général des MiG-21 l’année 2016 semble bien loin. Et puis franchement je ne vois pas trop comment des pilotes de l’US Air Force aurait pu être impressionnés par ce vieil avion, même rénové avec l’aide d’Israël !

  3. Le mig 21 bison à une capacité de combat tous azimuts qui est le propre d’une avionique moderne, de plus la cellule du vieux mig est très réussie, les américains ont été impressionnés par la capacité à accélérer à la quasi verticale de l’appareil (le fana de l’aviation sur le 21,de l’année dernière) le mauvais côté de la modernisation de l’appareil c’est que les capacités air sol de l’avion le force à évoluer près des reliefs, et le fishbed n’aime pas ça ni les basses vitesses, il est, comme le starfigthter G utilisé hors de son domaine de conception initiale !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom