Pour la photo de ce weekend je ne pouvais pas ne pas mettre en lumière notre fête nationale. Après tout ne sommes-nous pas le samedi 14 juillet 2018 ? Du coup un cliché très original réalisé l’an dernier depuis le sol. On y voit les neuf Alpha Jet E de la Patrouille de France survolant l’Arc de Triomphe et son célèbre drapeau tricolore. Une photo prise depuis les abords immédiats de la tombe du soldat inconnu.

Alors certes les esprits chagrins la diront peut-être un tantinet manichéenne mais moi je pense qu’elle symbolise bien notre fête nationale et son défilé. Et puis franchement il faut vraiment être blasé de tout pour ne pas trouver ces neuf Dassault-Breguet / Dornier Alpha Jet E magnifiques avec leurs pots à fumigènes en action !
Une photo qui par ailleurs magnifie vraiment le célébrissime monument parisien de la place de l’Étoile.

Photo © Armée de l’Air.

Publicité

16 COMMENTAIRES

  1. Passionné depuis fort longtemps par l’aviation, je me pose aujourd’hui la question suivante : quelle est l’origine de indicatif « Athos », indicatif unique pour l’ensemble des appareils de la PAF. Chacun ayant son numéro dans la Patrouille…
    Par avance, merci.

    • Plusieurs explications existent mais la plus probable est celle qui concerne le coup de cœur concernant Athos, souvent présenté comme le plus courageux et le plus valeureux des Trois Mousquetaires, un des romans français les plus connus dans le monde.

    • J’ai eu une gêne passagère aussi, Dimitri !! On a des pilotes hors pair, mais ce jour, le personnel au sol fut un peu low cost. D’ailleurs, comment sont repérés les pots? y’a t-il un remplissage de produits différents dans un conteneur unique? Je sais que le blanc est produit avec de l’huile minérale et une base de paraffine… et qu’il y a plusieurs mode de production de fumée ( électrode ou réaction chimique )
      En tout cas, aux infos, il n’y a que ça: Collision de motards à 3 km/h et fumée rouge… 🙁

  2. Problème de fumigène ou pas, je pense qu’il n’y a pas lieu de s’y attarder, ni ce les commenter. Même remarque en ce qui concerne les motards. les exhibitions se faisaient sur des pavés. No Comment. Nous avons à faire à des professionnels hors pair.

      • Et rappelons que les pavés de la place de la Concorde sont traditionnellement très glissants. Chaque jour ce sont plusieurs accrochages de scooters et de motos qui y ont lieu. Et peu roulent aussi lentement que les motards de la garde lors de leur démonstration.

  3. Il n’y a pas mort d’homme certes, mais une tempête dans un verre d’eau, je crois que c’est un peu plus que ça devant une délégation internationale, 130 000 spectateurs et plusieurs millions de téléspectateurs de France et du reste du monde. On loue souvent la rigueur et le professionnalisme de la PAF à juste titre mais pour cette fois c’est raté. Si ce n’est des excuses officielles il faudrait néanmoins donner des explications car là si la PAF reste muette on pourrait croire qu’elle se contrefiche de ce petit incident. Assumer ses erreurs quelque soit son niveau, est une qualité.

  4. D’ailleurs voilà qui est fait. La PAF vient de s’excuser publiquement par l’intermédiaire de leur page Facebook et de celle de l’armée de l’air.

    • C’est ça qui est dingue, c’est qu’à cause de la pression médiatique la Patrouille de France soit obligée de se justifier pour une simple erreur qui à la limite a fait sourire le plus grand nombre. Mais comme nous sommes dans un pays de râleurs et de pinailleurs non les militaires doivent s’abaisser au niveau des passionnés du buzz et du bashing. C’est pathétique.

      • Je ne sais pas comment vous raisonnez. C’est tout a son honneur que la PAF présente ses excuses. Donc d’après vous cela ne vient pas d’elle directement ou de leur plein gré mais de la pression médiatique ? Tout le monde peut faire des erreurs. Comme on dit, il n’y à que ceux qui ne font rien qui n’en font pas. Le tout c’est d’assumer derrière. Ils ont assumés et donc bravo à eux. Pays de râleur et pinailleurs sûrement et de plus en plus malheureusement. Mais dans un autre pays plus rigoureux que nous, la PAF aurait pris plus chère que ça. D’ailleurs ni vous et moi savons ce qu’il s’est ou va se passer en interne.

  5. Lors du reportage sur votre défilé du 14 juillet, le journal télévisé de midi de Radio-Canada a mentionné ce problème de fumigène et la collision entre 2 motocyclistes. « Errare humanum est » , l’erreur est humaine un point c’est tout. Et quel fut mon étonnement d’observer la présence sur une remorque d’une motoneige appartenant à 27e brigade d’infanterie de montagne. Les images aériennes de Paris réalisées du précédent défilé étaient plus évocatrices à mon avis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom