C’est depuis Amsterdam où se tenait jusqu’à ce jeudi 18 octobre le salon Helitech 2018 que l’annonce a été faite par l’hélicoptériste européen. Le groupe SAF, spécialiste français du travail aérien héliporté, a décidé de commander six monoturbines Airbus Helicopters H125 Écureuil. Des hélicoptères qui seront mis à profit aussi bien en France métropolitaine que sur l’île de la Réunion, pour toutes les missions de cette entreprise, dont bien entendu l’évacuation sanitaire. Il faut dire que le groupe SAF est un des prestataires des différents services d’aide médicale urgente, autrement dit les SAMU.

En fait l’Écureuil est loin d’être un inconnu pour cette entreprise française, puisqu’il représente depuis longtemps sa cheville ouvrière. En plus des six H125 commandés elle fait voler des machines aux standards AS.350B2 et AS.350B3 ainsi que des AS.355 biturbines.
Ces hélicoptères, rapides et manœuvrables sont particulièrement adaptés aux deux principales missions de service publique du groupe SAF : l’évacuation sanitaire et le sauvetage en haute montagne.

Les six nouvelles machines arriveront au sein de cette société dans le courant de l’année prochaine et l’une d’entre-elle sera envoyé sur l’île de la Réunion. Les cinq autre demeureront en métropole où elles voleront pour différents clients.
Toutes seront configurées afin de pouvoir remplir des missions sanitaires.

Cette commande signifie aussi pour Airbus Helicopters que son vénérable monoturbine, dont le premier vol remonte tout de même à juin 1974, demeure un compétiteur de premier plan. C’est notamment dans les domaines du sauvetage en montagne et du service public que cet hélicoptère sait se tailler la part du loin face à la concurrence de Bell Helicopters et Leonardo avec respectivement leurs Model 407 et à l’AW.109 Power.

Photo © Airbus Helicopters.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom