L’échéance d’entrée en service de cette nouvelle version de l’hélicoptère multi-rôle européen s’approche. Prévue pour le premier semestre 2019 celle-ci permettra le remplacement progressif des Sea King Mk-41 en service depuis maintenant quarante six ans. Ces NH-90 Sea Lion seront sensiblement différents des NH-90 Caïman en service dans la Marine Nationale, même si dans les deux cas ce sont des NFH. Au total ce sont dix-huit Sea Lion que le Marineflieger doit recevoir dans les prochaines années.

C’est au sein des usines allemandes d’Airbus Helicopters à Donauwörth dans le sud du pays que les essais en vol mais également l’assemblage des NH-90 Sea Lion ont été réalisés. Toutes les phases aériennes et terrestres semblent désormais terminées et les personnels du Marineflieger attendent désormais le feu vert des autorités civiles et militaires allemandes.

Car en Allemagne aussi les aléas bureaucratiques dans l’aviation civile autant que militaire ne sont pas une légende. Ils n’auraient même apparemment rien à envier à la tristement célèbre lourdeur administration française. Et pourtant le ministère fédérale allemand de la défense ne cesse de rappeler l’urgence à disposer de ses NH-90 Sea Lion.

Cette version du NH-90NFH est assez différente des hélicoptères en service actuellement dans la Marine Nationale. En effet ils ne sont à priori pas destiné aux opérations de soutien aux forces spéciales mais uniquement au combat maritime et aux recherches-sauvetages en haute mer. Il faut dire que la marine allemande n’a pas une tradition aussi poussée que la nôtre dans les opérations spéciales.
Ses Kampfschwimmer ne disposent pas d’un éventail de mission aussi large que nos commandos-marines.

À l’instar des machines de l’Indian Navy les Westland Sea King Mk-41 du Marineflieger seront donc rapidement remplacés par ces NH-90 Sea Lion. Près d’un demi-siècle de bons et loyaux services où ces hélicoptères se sont forgés une réputation de sauveteurs en mer de très haut niveau. Restera à savoir si les nouveaux hélicoptères de conception européenne seront capable de remplacer efficace le vieux soldat anglo-américain.
Seul l’avenir proche nous le dira.

Photo © Airbus Helicopters.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom