Cette fois ça y est : Northrop-Grumman a enfin réussi à exporter son drone HALE. L’avionneur a annoncé ce lundi 19 novembre avoir signé un contrat portant sur trois exemplaires de son avion de reconnaissance stratégique sans pilote avec le ministère japonais de la défense. Un marché estimé aux alentours de 430 millions d’euros.
Seule ombre au tableau le premier de ces aéronefs ne sera pas livré avant le second semestre 2022.

En fait les négociations entre le Japon et Northrop-Grumman ont débuté en 2015 et ont été émaillées de plus accrocs. Il faut dire que l’opinion publique du pays est notoirement connue depuis 1945 pour son extrême méfiance vis à vis de tout ce qui touche au matériel de défense.
Néanmoins de récentes informations relayées par les médias japonais sur l’expansionnisme maritime chinois semblent avoir clairement terminées de faire basculer les Japonais en faveur de ce contrat.

À l’horizon 2022-2023 donc ces trois drones RQ-4 Global Hawk permettrons à la Japan Air Self Defense Force de combler ses manques en matière de reconnaissance stratégique et d’espionnage aéroporté. En effet elle ne dispose que d’avions de reconnaissance tactique inapte aux missions de surveillance vis à vis des mouvements de la flotte chinoise.

Ce contrat est aussi un véritable ouf de soulagement pour les dirigeants de Northrop-Grumman qui peinaient depuis des années à vendre leur drone. Près de dix ans après son entrée en service opérationnel dans l’US Air Force celui-ci n’essuyait que des refus et des annulations de contrat dont le plus cuisant fut celui avec l’Allemagne.
Mais alors pourquoi un tel délais pour la livraison du premier exemplaire nippon ?
Simplement parce que la chaîne d’assemblage de ces drones est la même que celle du MQ-4C Triton, la «version navale» du Global Hawk destiné à l’US Navy. Finalement plus polyvalent celui-ci réussit même le tour de force de se vendre à l’export, puisque l’Australie l’a récemment sélectionné. Or les livraisons à ce client et à la marine américaine sont prioritaires actuellement sur celles destinées au Japon.

Photo © US Air Force.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom