Des essais en vol qui se sont déroulés fort discrètement entre le lundi 10 et le vendredi 21 décembre 2018. Deux semaines durant lesquelles les équipages d’avions ravitailleurs en vol et d’hélicoptères de soutien aux opérations spéciales ont appris à travailler ensembles. La Força Aérea Brasileira avec cette spécialité très pointue termine de s’imposer comme la plus puissance force aérienne sud-américaine. La certification de ces équipages n’est cependant pas attendue avant l’année prochaine.

En cette fin d’année 2018 la puissante Força Aérea Brasileira aligne dix hélicoptères et trois avions adaptés à remplir ces missions communes. Il s’agit d’Airbus Helicopters H225M Caracal et de Lockheed KC-130H Hercules. Il est à noter qu’une partie de ces hélicoptère a été livrée en tant que Eurocopter EC725, l’assemblage final étant assuré localement par Helibras une filiale brésilienne de l’hélicoptériste européen.

De jours comme de nuit donc les équipages de KC-130H et de H225M ont donc pris les airs afin de s’exercer. Ces transferts de carburant se sont déroulés aussi bien en lisière des zones forestières de l’Amazonie qu’au-dessus de l’océan Atlantique. Et si dans certains cas les hélicoptères évoluaient à vide dans d’autres ils emportaient des masses de fret simulant des passagers.

Il faut savoir que cette volonté de disposer d’une flotte d’hélicoptères apte à être ravitaillée en vol s’inscrit dans une dynamique claire connue depuis plusieurs années. En effet cette force aérienne cherche à disposer d’une composante de soutien aux opérations spéciales digne de celle existant actuellement par exemple aux États-Unis ou en France, toute échelle gardée. Les autorités militaires brésiliennes pourraient disposer sous quelques mois d’une force capable d’infiltrer et d’exfiltrer en profondeur des troupes, une capacité qu’on ne peut pas exploiter pleinement sans ravitaillement en vol.

Cependant cette spécialité n’interviendra pas avant l’année prochaine, les Brésiliens espérant la pleine certification de leurs procédures de ravitaillement en vol d’hélicoptères pour le début du second semestre 2019. En Amérique du sud aucun autre pays ne possède actuellement d’hélicoptère capable de recevoir du carburant en plein vol.
Actuellement d’ailleurs l’Airbus Helicopters H225M est le seul appareil disponible sur le marché à un prix raisonnable et doté d’une perche. Il demeure globalement moins onéreux et plus facile d’emploi que le récent Sikorsky CH-53K Kingstallion américain. Et surtout à sa différence le Caracal s’exporte bien !

Photos © Força Aérea Brasileira

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom