Pour ce nouvel épisode de notre sage sur les forces aériennes et aéronavales de la planète nous vous proposons cette semaine de nous intéresser à un des plus petites au monde : la Namibian Air Force. C’est aussi une des plus récentes puisqu’elle existe sous sa forme contemporaine depuis mars 2005, même si elle tire ses origine d’un Wing créé en juillet 1994. C’est donc une aviation encore naissante.
Malgré ce jeune âge elle possède des aéronefs souvent assez âgés car acquis de seconde (voire de troisième) main sur les marchés africains et asiatiques.

Comme vous allez vous en rendre compte la Namibian Air Force est dépendante principalement de Chine, de France, et d’Inde pour l’obtention de matériels volants. Malgré des ressources minérales importantes la Namibie est un pays assez pauvre avec de grandes disparités entre les populations et cela s’en ressent dans les aéronefs. Il y a là peu d’avions et d’hélicoptères de transport et/ou de service publique, la majorité des machines étant dévolues aux opérations de combat.

  • L’Agusta-Westland AW.139, hélicoptère de transport de hautes personnalités et d’évacuation sanitaire, présent au début de l’année 2019 à hauteur de deux exemplaires de la version AW.139A.

  • L’Antonov An-26, avion de transport tactique, présent au début de l’année 2019 à hauteur d’un unique exemplaire de la version An-26A.

  • Le Bombardier Learjet 31, avion de transport d’état-major, présent au début de l’année 2019 à hauteur d’un unique exemplaire de la version Learjet 31A.

  • Le Cessna O-2 Skymaster, avion d’évacuation sanitaires et d’entraînement avancé, présent au début de l’année 2019 à hauteur de deux exemplaires de la version O-2A.

  • Le Chengdu F-7 Skyguard, chasseur-bombardier, présent au début de l’année 2019 à hauteur de 14 exemplaires des versions F-7NM et FT-7NM.

  • Le Dassault Aviation Falcon 7X, avion de transport de hautes personnalités, présent au début de l’année 2019 à hauteur d’un unique exemplaire de la version Falcon 7X.

  • Le Dassault Aviation Falcon 900, avion de transport de hautes personnalités, présent au début de l’année 2019 à hauteur d’un unique exemplaire de la version Falcon 900B.

  • Le HAL Chetak, hélicoptère de liaisons et d’entraînement, présent au début de l’année 2019 à hauteur de deux exemplaires de la version Chetak E.

  • Le Harbin Y-12, avion de transport léger, présent au début de l’année 2019 à hauteur de deux exemplaires de la version Y-12-100.

  • Le Harbin Z-9, hélicoptère de liaisons et de soutien aux opérations spéciales, présent au début de l’année 2019 à hauteur de deux exemplaires des versions Z-9EH et Z-9G.

  • Le Hongdu JL-8, avion d’entraînement avancé et d’appui aérien rapproché, présent au début de l’année 2019 à hauteur de neuf exemplaires de la version JL-8A.

  • Le Mil Mi-8, hélicoptère de transport et d’assaut, présent à hauteur d’un unique exemplaire de la version Mi-8H.

  • Le Mil Mi-24, hélicoptère d’attaque et d’appui aérien rapproché, présent à hauteur de deux exemplaires des versions Mi-24E et Mi-25.

Depuis maintenant quelques mois la Namibian Air Force se rapproche de sa voisine sud-africaine avec l’espoir de lui racheter un de ses Lockheed C-130B Hercules, un avion pourtant hors d’âge. C’est d’ailleurs au sein de ces force aérienne que les pilotes namibiens se forment avant de passer sur Hongdu JL-8 et HAL Chetak dans leur propre pays.

 

Publicité

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom