C’est une des surprises de ce début d’année 2019 outre-Manche. La Royal Air Force a décidé d’affecter au N°100th Squadron désormais également le rôle d’unité d’entraînement avancé des futurs pilotes de combat aérien. Cet escadron était jusque là en charge du rôle d’Agressor et de maintien en conditions opérationnelles de certains pilotes affectés en états-majors. Une décision dictée par une carence flagrante en jets d’entraînement actuellement disponible dans les unités de formation avancée.

BAE Systems Hawk T Mk-2 volant en formation.

Et tout vient d’une demande formulée l’année dernière par les cadres et instructeurs de la N°4th Flyting Training School basée à RAF Valley dans le nord-ouest du Pays-de-Galles. Ceux-ci avaient mis en lumière le fait que les vingt-huit actuels BAE Systems Hawk T Mk-2 actuellement en dotation n’étaient pas suffisant afin de former les élèves appelés à voler ensuite sur Eurofighter Typhoon FGR Mk-4 et très bientôt sur Lockheed-Martin F-35B Lightning II. Actuellement les pilotes volant sur cet avion de nouvelle génération sont des aviateurs chevronnés mais d’ici 2020 certains jeunes macaronnés seront directement transformés sur l’avion américain.

La décision de la Royal Air Force est donc d’affecter une partie des BAe Hawk T Mk-1/Mk-1A de première génération encore en service au sein du N°100th Squadron aux missions d’entraînement avancé. C’est ainsi que dans les prochains jours une partie de ses soixante-dix avions va quitter leur base de RAF Leeming dans le nord de l’Angleterre pour rejoindre RAF Valley.
La dotation de cette unité est pléthorique, surtout en rapport aux (seulement) vingt-huit Hawk T Mk-2 de la N°4th FTS.

Les instructeurs actuellement en fonction au sein du N°100th Squadron devront donc dès cet hiver reprendre leur mission au profit des jeunes pilotes jusque là formés sur des monomoteurs à turbopropulseur Embraer Tucano T Mk-1. Pour mémoire ces avions de facture brésilienne doivent quitter le service actif dans le courant de l’année au profit des Beechcraft Texan T Mk-1.
En fait cela ne va tant que ça changer les instructeurs de cette unité d’Agressors puisqu’à longueur d’années ils assurent aussi le maintien en conditions opérationnelles de pilotes britanniques temporairement affectés ou détachés dans les différents états-majors et services administratifs de la RAF.

BAe Hawk T Mk-1A du N°100th Squadron en vol.

Mais le N°100 Squadron n’est pas la seule unité britannique à voler encore de nos jours sur la version la plus ancienne du Hawk. Depuis 1980 la patrouille de présentation britannique, mondialement connue sous le nom de Red Arrows, vole également dessus. Enfin quelques exemplaires servent dans la Fleet Air Arm au sein du N°736th Naval Air Squadron.

La Royal Air Force doit conserver ses Hawk T Mk-1/Mk-1A jusqu’en 2030, et la sélection de leur successeur se fera entre 2025 et 2027. Les Hawk T Mk-2 de leur côté pourraient demeurer en service jusqu’en 2040 environ.

Photos © Royal Air Force

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom