Pour la photo de ce weekend direction le golfe du Bengale. On peut y voir le porte-avions français Charles de Gaulle croisant en compagnie du sous-marins d’attaque australien HMAS Collins. Si le premier est à propulsion nucléaire le second lui est plus classiquement à motorisation à la fois diésel et électrique. Durant quelques jours, pour un exercice, le submersible a eu pour mission d’être le chien de garde du géant des mers.

Malgré ses 77 mètres de long le sous-marin australien paraît petit à côté du Charles de Gaulle.

Une première pour la Royal Australian Navy qui n’avait jamais eu à protéger un porte-avions français dans les eaux internationales. Un œil attentif aura remarqué qu’on aperçoit que des Dassault Aviation Rafale M sur le pont du bâtiment français. Aucun autre aéronef, qu’il soit à voilure fixe ou tournante n’est visible.

Photo © Marine Nationale.

Publicité

9 COMMENTAIRES

      • +1
        D’autant plus que parmi les nations en possédant, peu peuvent prétendre avoir un tel niveau opérationnel actuellement. Et faudrait-il encore pour cela que leurs navires soient de « vrais » porte-avions… Comprendra qui veut 😉

  1. Monsieur, au contraire !
    Le porte avion français Charles de Gaulle à propulsion nucléaire,
    catapultes, et de sa récente refonte total des équipements.
    Sans parler de l’expérience des hommes à son bord, le Charles de Gaulle n’a rien à envier au porte avion us. Mise à part qu’il soit le seul en France et en europe
    D’autant plus que la Gérald r Ford n’est pas encore opérationnelle.

  2. Pour en revenir à l’article, le groupe aéronavale ne se déplace jamais sans un SNA ami dans les parages…Les australiens venant de passer marché pour des sub francais ont sans doute été invités à fréquenter le groupe..

  3. Chers cousins français cessez de vous dénigrer! Le Charles de Gaulle est le seul CV(N) ne pattant pas la Bannière étoilée. Les deux lettres CV signifient « porteur de plus lourd que l’air »: « heaVier-than-Air » et non pas « Carrier Vessel ». Le « N » indique évidemment que le navire est à propulsion nucléaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom