Le drame a endeuillé toute la communauté américaine des parachutistes sportifs. Ce vendredi 21 juin 2019 en début de soirée un bimoteur à turbopropulseur Beechcraft King Air 90 s’est écrasé lors de sa phase de décollage, entraînant dans la mort ses neuf occupants. Outre le pilote l’avion transportait huit parachutistes qui s’apprêtaient à réaliser un saut nocturne au-dessus de l’île d’Oahu. Une double enquête est diligentée par les agents fédéraux du National Transport Safety Board et par le bureau du shériff du comté d’Honolulu.

Construit en 1967 ce Beechcraft King Air 90 avait connu une carrière militaire aux États-Unis avant d’être racheté en 1993 à une école de parachutisme sise à Sacramento. Il était immatriculé N256TA. Son pilote était habitué de ce type de vols très particulier. L’avion était fréquemment vérifié par les enquêteurs de la Federal Aviation Administration en raison de sa propension à réaliser des vols trans-pacifiques entre la Californie et Hawaï. Il faut dire que cette école de parachutisme affectionne le terrain de Dillingham Airfield où s’est déroulé le drame.

C’est donc ce vendredi en début de soirée que l’avion décollait avec son pilote et ses huit passagers à bord. Tous étaient des parachutistes sportifs confirmés et rompus aux sauts de nuit, trois d’entre-eux étaient même professionnels. Pour une raison encore inconnue le King Air 90 s’est cabré lors du décollage avant de heurter violemment le sol et de s’embraser immédiatement. Malgré la rapidité d’intervention des secours alerté immédiatement il a été impossible de sauver le pilote ou les passagers du brasier. Selon un porte-parole des pompiers locaux il est possible que plusieurs victimes soient mortes carbonisées, les réservoirs de l’avion étant pleins au moment de l’accident.

Immédiatement le trafic aérien de Dillingham Airfield a été dérouté vers d’autres aérodromes et plateformes. Il faut savoir que ce terrain accueille une partie de la branche hawaïenne des Civil Air Patrols. C’est ainsi que quatre de ses planeurs mais également un avion de transport léger GippsAero GA8 Airvan et un d’entraînement et de surveillance Cessna 182 y sont stationnés à l’année. Durant toute la phase d’accident et les premières heures de l’investigation les vols ont évidemment été annulé.

Ce crash a profondément marqué le petit monde des parachutistes sportifs aux États-Unis, mais également ailleurs dans le monde. Même si aucune identité n’a été révélée par le NTSB ce drame en a choqué plus d’un. C’est un microcosme.

Photo © site officiel de l’aérodrome Dillingham Airfield.

Publicité

2 COMMENTAIRES

  1. Bien triste événement. Je me suis promené dans ce coin de l’île Oahu il y a quelques mois. C’est une partie de l’île reconnue pour ses forts vents parfois imprévisibles. C’est d’ailleurs le paradis des amateurs de surf extrême sur vagues monstrueuses en hiver.

    • Tu sais que quand je rédigeais l’article justement je pensais à toi car tu nous avais déjà parlé ici de ta passion pour cette partie du monde.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom