L’avion incriminé est un ancien appareil de l’Armée de l’Air. Ce jeudi 25 février 2021 en fin de matinée un chasseur Dassault Mirage F1B s’est écrasé à Tyndall AFB dans le nord-ouest de la Floride. Les deux membres d’équipage ont été blessé, l’un d’entre eux ayant par ailleurs actionné l’éjection de son siège. Contrairement à ce qu’il y parait il s’agit d’un avion civil et non d’une machine de l’US Air Force.

Le Dassault Mirage F1B accidenté porte l’immatriculation civile américaine N601AX. Il fait partie du lot d’avions rachetés en 2017 à la France par la société ATAC. Avant cela il avait servi au sein de l’Armée de l’Air et en portait d’ailleurs encore en partie la livrée.
Le chasseur biplace réalisait un vol d’entraînement quand au retour il a réalisé un forte sortie de piste, l’envoyant littéralement dans le décor. Selon les premiers éléments fournis par l’US Air Force le Mirage F1B aurait cassé son train d’atterrissage. C’est alors qu’un des deux membres d’équipage de l’avion s’est éjecté. Le second a été sorti du poste de pilotage par les équipes de secours de Tyndall AFB. On ignore actuellement s’il avait tenté ou non de s’éjecter lui-aussi.

Le propriétaire de l’avion étant une société privée rattachée au Pentagone, ce que l’on nomme outre-Atlantique un contractor, l’enquête sur le crash est mené conjointement par les autorités civiles et militaires. L’US Air Force collabore donc avec la Federal Aviation Administration. La société ATAC est elle-aussi mise à contribution. Selon les autorités fédérales américaines c’est le premier gros incident impactant un Mirage F1 ex-Armée de l’Air.
Tyndall AFB est le nid habituel de six anciens chasseurs français car il s’agit de la base de rattachement d’une partie des Lockheed-Martin F-22A Raptor de l’US Air Force. Les Mirage F1 servent ainsi d’Agressor face à eux lors de missions d’entraînement.

L’accident ayant eu lieu dans une emprise militaires les photos de l’avion ne sont pas accessibles actuellement. Il est donc impossible de factuellement savoir dans quel état se trouve vraiment le Mirage F1B en question. Certains médias anglophones l’annonce réparables quand d’autres annoncent qu’il ne revolera jamais. Sans doute en saurons-nous un peu plus dans les semaines ou mois à venir.
Le plus important dans cet accident reste que les blessures des deux membres d’équipage soient bénignes.

Photo © Keypublishing.

Publicité

4 COMMENTAIRES

  1. J’ai essayé de chercher des news du côté US, Tyndall Florida. Là non plus rien d’officiel, tout est au conditionnel.
    L’équipage aurait eu connaissance de la défaillance du train dès le décollage, alors ils ont épuisé le carburant avant de se présenter. L’atterrissage s’est fait sur l’herbe, pas sur le béton.

  2. L’autre version, est que le train principal ne s’est pas verrouillé en position basse obligeant le pilote à se poser sur le ventre à côté de la piste.
    J’ai assisté plusieurs fois à des atterrissages « dur »de M F1, jamais les trains ont cassé, par contre les cellules ont bien mangé!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom