Pour la photo de ce weekend forcément nous vous proposons un retour 75 ans en arrière dans le ciel de Normandie. Un bombardier moyen Martin B-26 Marauder de l’US Army Air Force porteur des bandes d’invasion survole le nord-ouest de la France à destination de sa cible. Nous sommes alors quelques heures seulement après que les premiers GI’s aient foulé le sable d’Omaha Beach.

Pour mémoire le B-26 Marauder fut un des bombardiers les plus utilisés au-dessus des plages et du bocage normand. La précision de ses attaques en faisait une arme redoutable pour l’état-major allié, même si l’avion se trainait encore une sale réputation auprès de certains équipages. Face sombre de ce bimoteur il a servi à rayer de la carte plusieurs villes française alors sous occupation allemande.

Photo © US Air Force Museum.

Publicité

12 COMMENTAIRES

  1. Sympa, quelles est cette sombre réputation dont tu parles? Tous les bombardiers ont une face sombre donc, ils ont tous participé de plus ou moins loin à la destruction de cible civile….. Des deux côtés de la manche d’ailleurs…. La guerre c’est pas jolie jolie…..

    • Les B-26 Marauder sont célèbres pour leurs bombardements contre des villes normandes comme Carentan, Falaise, ou même Cherbourg. Elles ont été en partie détruites par les avions alliés.

    • Ce devait être un des avions avec le plus fort taux d’accident à l’entrainement et surement une reputation de faiseur de veuves

  2. La mauvaise réputation du Marauder est due à son pilotage délicat. A un point tel que lors des écolages une phrase revenait: « Un par jour dans la baie de Tampa » C’est exagéré évidemment mais cela fait bien ressortir la difficulté du pilotage de cet appareil.

    • Hambourg et Dresde (en Allemagne) ont également été rayé de la carte par les aviations alliées, et pourtant elles n’étaient ni Hiroshima ni Nagasaki.

  3. Le B26 était-il meilleur que le B25 ? Car quand on y regarde de près, il y a eu pas mal de doublons aux caractéristiques similaires dans l’aviation américaine pendant la guerre. A20G et A26, B24 et B17, B25 et B26 juste pour ne citer qu’eux.

  4. En ce qui concerne les bombardements aériens pendant la seconde guerre mondiale au dessus du Japon sait-on que les bombardements « classiques » ont causé bien plus de dégâts aux villes japonaises qu’Hiroshima et Nagasaki. La raison en est simple.Les japonais construisent leurs maisons en grande partie à l’aide de bois.Les bombardiers B29 de l’US Air Force employaient systématiquement des bombes incendiaires ce qui vu la structure des logis nippons provoquaient des dégâts immenses. Quant à la Normandie , ce sont des B17 qui ont été employés lors de l’opération « Cobra » qui visait à préparer la percée dans le bocage du côté d’Avranches (si ma mémoire est bonne) et réduire à néant les blindés allemands qui s’y camouflaient..

  5. Sauf erreur de ma part aucune ville n’a été rayée de la carte en 39-45, par contre certains villages l’ont été en 14-18 et sont, mais le mot exact m’échappe à cet instant, « mot pour la France ».
    Les bombardements aériens de la seconde guerre mondiale ont été terrible pour les populations civils qui les ont subits et tous les peuples d’Europe et d’Asie ont leur massacre aérien, mais comment juger avec nos critères actuels de tel chose, personnellement je ne m’y risquerai pas…….
    La bataille de Normandie, et je pèse mes mots, n’a finalement pas causée trop de mort civils au regard du nombre de soldats tombés pendant celle-ci, il me semble que le chiffre de 6 000 à 10 000 est avancé régulièrement pour combien de soldats des deux camps?

  6. 36000 civil ont été tués par les bombardements alliés pour la libération du pays dont 3600 autour de Caen, car le vent et les nuages ont caché leurs cibles, comme l’aérodrome de carpiquet… Les bombardements du plan Transportation, réalisés par la XV AF ont fait la majorité des morts civil… Leurs cibles prioritaires étant les gares et les ponts pour empêcher les Allemands de fuir, et donc d’avoir à les combattre de nouveau en Allemagne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom