Les faits se sont déroulés au-dessus du sud de l’Angleterre ce samedi 22 juin 2019 en après-midi. À bord d’un avion de ligne Airbus A321 exploité par la compagnie britannique à bas coût Jet2.com une passagère crée un désordre très important, se ruant même vers le poste de pilotage en proférant des menaces de mort à l’encontre des membres d’équipage et des passagers. Avisé par radio le contrôle aérien fait immédiatement intervenir deux chasseurs de la Royal Air Force afin d’intercepter et de raccompagner l’avion vers un aéroport sécurisé. La passagère en question a été interpellé par le police londonienne.

Il est 16 heures 20 donc ce samedi lorsque le vol LS1503 décolle de l’aéroport de Londres-Stansted en Angleterre à destination de celui de Dalaman dans le sud-ouest de la Turquie. L’avion est un biréacteur Airbus A321 exploité par Jet2.com mais appartenant à la compagnie charter Titan Airways, et immatriculé au Royaume-Uni G-POWU. Il est totalement plein. Il s’agit principalement de touristes se rendant dans cette station balnéaire célèbre pour ses nombreux hôtels-clubs posés aux pieds de la Méditerranée.
L’ambiance est alors bon enfant à bord.

Pourtant quelques minutes seulement après le décollage une jeune femme d’une vingtaine d’années se lève brusquement de son siège et se dirige vers les toilettes. Très rapidement elle se rue sur la porte séparant le cockpit de la cabine passagers et tente de l’ouvrir violemment. Elle profère alors des insultes et des menaces de mort à l’encontre des pilotes, autant que des passagers abasourdis se trouvant proches d’elle. Beaucoup croient alors à une tentative de détournement de l’avion. Et c’est la teneur du message du commandant de bord au contrôle aérien britannique.

Immédiatement ce dernier en avise la Royal Air Force. Ce sont les deux Eurofighter Typhoon FGR Mk-4 du N°3 Squadron alors en QRA (initiales de Quick Reaction Alert) qui décollent de leur base de RAF Coningsby. Devant l’urgence de la situation les pilotes des deux chasseurs sont autorisés à rejoindre l’Airbus A321 en supercroisière. Ce qui signifie qu’ils sont autorisés à franchir le mur du son.
Pour la RAF l’avion de ligne est actuellement en péril terroriste, les plus hautes autorités britanniques à Londres sont alors avisés des faits.

Dans la cabine de l’avion la situation est sensiblement différente. Trois personnels navigants commerciaux (deux hôtesses de l’air et un steward) ont réussi à maîtriser la forcenée avec l’aide de trois passagers. Selon plusieurs médias britanniques il y aurait parmi ces hommes un infirmier spécialisé en psychiatrie et un inspecteur de police, tous deux en vacances évidemment. La passagère est immobilisée, d’abord dans l’allée de l’avion puis sur son siège. Mais déjà les deux avions de combat ont rejoint l’Airbus A321 et l’escortent vers son point de départ : Londres Stansted.

Une fois la forcenée attachée et baillonnée sur son siège l’avion se pose sans encombre à 17 heures 52. Il est stationné à l’écart de l’aérogare et pris immédiatement en charge par la police aéroportuaire. La jeune femme est interpellée et remise quelques minutes plus tard à la police londonienne qui va se charger des investigations.
Dès ce dimanche 23 juin 2019 celle-ci a écarté toute motivation terroriste chez cette passagère. Un détonnant cocktail d’alcool, de médicaments, et de produits stupéfiants serait à l’origine de son acte.

Quant aux autres passagers ils ont pu reprendre un vol plus tard, à bord d’un Boeing 757-200 de la compagnie. Ils ont eu un début de vacances assez mouvementé. pour sûr beaucoup se souviendront longtemps de ce vol entre le Royaume-Uni et la Turquie.

Photo © BBC.

Publicité

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom