Le drone stratégique MQ-4C Triton (enfin) qualifié IOC.

Il aura fallu près de 5 ans et demi depuis son entrée en service opérationnel pour que cet avion sans pilote atteigne le premier stade de sa qualification. Fort discrètement en début de semaine l’US Navy et l’avionneur Northrop Grumman ont décidé que les MQ-4C Triton en service actif pouvaient désormais opérer comme IOC, pour Initial Operational Capability. Pour mémoire un de ces engins a déjà été perdu en opération, descendu en juin 2019 par la DCA iranienne au-dessus des eaux du détroit d’Ormuz. L’intégralité de la flotte sert actuellement au sein de l’escadrille VUP-19 Big Red stationné à NAS Jacksonville en Floride.

Ils figurent parmi les engins les plus discrets de l’arsenal aérien des États-Unis, et plus particulièrement de l’US Navy. Ils ne sont d’ailleurs pas en permanence présents à leur nid floridien. Dans les faits les MQ-4C Triton sont désormais régulièrement déployés sur l’île de Guam d’où ils peuvent opérer à travers l’ensemble de la zone Asie Pacifique. Pourtant contrairement aux Northrop Grumman RQ-4A Global Hawk en service dans l’US Air Force et dont ils dérivent ce ne sont pas de stricts drones d’espionnage aérien.

En effet les Northrop Grumman MQ-4C Triton assurent surtout des missions de reconnaissance stratégique à portée maritime. Ils peuvent également prendre part à des missions de patrouille maritime et de surveillance océanique, notamment aux profits de Boeing P-8A Poseidon. La plus part des sources indiquent également qu’il peut partager les données qu’il recueille avec des avions comme les Boeing E-6B Mercury de commandement aéroporté, les Lockheed EP-3E Aries de surveillance électronique, ou encore les Northrop Grumman E-2D Advanced Hawkeye de surveillance radar.

Northrop Grumman MQ-4C Triton au roulage.

La prochaine étape est désormais le FOC, pour Full Operational Capability. Cette qualification permettra aux télé-pilotes de la VUP-19 Big Red d’opérer pleinement avec leurs Northrop Grumman MQ-4C Triton sans que le constructeur n’ait son mot à dire. On ignore actuellement à quelle échéance une telle décision interviendra. Sans doute dans moins de 5 ans et demi !

Photos © US Navy


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires
Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

DFS Olympia Meise

Dans les années 1930, les prouesses aéronautiques fascinent les foules. Il était donc dans l’air du temps d’inclure le Vol à voile comme discipline de démonstration aux

Lire la suite...