Voilà un très joli coup de pub pour Lockheed-Martin. L’avionneur américain vient d’annoncer que son avion-cargo vedette avait atteint au moment de l’été 2019 le cap des deux millions d’heures de vol depuis le premier vol du prototype YC-130J. Véritable succès tant sur le marché intérieur qu’à l’extérieur le Super Hercules demeure, malgré la présence d’avions européens et ex-soviétiques, sans réel concurrent. Et cela se voit.

La période retenue par l’avionneur est donc celle allant du 5 avril 1996, date du vol inaugural, au 28 juillet 2019. Et durant cette période le Lockheed-Martin C-130J Super Hercules a donc bel et bien franchi la barre des deux millions d’heures de vol. Un chiffre qui laisse pantois quand on sait que par ailleurs des versions antérieures comme le fameux C-130H volent encore très régulièrement, ou encore les plus anciennes C-130B et C-130E.
Il faut cependant souligner que toutes les versions de l’avion ont contribué à ce record : l’avion d’attaque au sol AC-130J Ghostrider, la plateforme de guerre électronique EC-130J Commando Solo III, l’avion de recherches et sauvetages HC-130J Combat King II, le ravitailleur en vol KC-130J Super Hercules, le soutien aux opérations spéciales MC-130J Commando II, ou encore le chasseur d’ouragans WC-130J Weatherbird.

Mais surtout ce sont aussi bien les avions volant sous les cocardes américaines de l’US Air Force, de l’US Navy, de l’US Marines Corps, et de l’US Coast Guard que ceux vendus à l’export qui ont participé à ces deux millions d’heures de vol. Pour mémoire des Super Hercules ont été vendus (à titre militaire) aux pays suivants : Allemagne, Arabie-Saoudite, Australie, Bahreïn, Bangladesh, Canada, Corée du sud, Danemark, Égypte, France, Inde, Irak, Israël, Italie, Koweït, Libye, Norvège, Oman, Qatar, Royaume-Uni, et Tunisie.

Alors bien entendu certains rétorqueront que face à lui il trouve le très réussi Airbus Defense & Space A400M Atlas européen. Sauf que ce dernier peine vraiment à trouver sa place sur le marché international. Alors il reste bien Antonov en Ukraine et Ilyushin en Russie mais ces deux constructeurs n’ont pour le moment pas les moyens d’essayer de tenir tête à l’avion américain.

Donc oui Lockheed-Martin se sert de ces deux millions d’heures de vol réalisées en un peu plus de 23 ans comme d’un argument marketing. Et cette société américaine a bien raison. Car quoi on en dise ce chiffre est tout de même très impressionnant.
Cependant il faut savoir le relativiser. Aux vues de la multiplication des versions et donc des missions différentes cela revient à plusieurs avions différents. Car ce ne sera jamais deux millions d’heures de vols de transport et d’entraînement que ces Super Hercules auront réalisées mais également de sauvetage en mer, de guerre électronique et psychologique, ou encore d’appui des troupes au sol. Voire d’autres rôles que remplissent ces avions.
À quand désormais les trois millions ?

Photo © Lockheed-Martin.

Publicité

10 COMMENTAIRES

  1. C’est tout simplement impressionnant.
    Le C-130 est à mon sens la meilleure réussite au monde dans le domaine du transport tactique.Le nombre de versions/dérivées donne le vertige.
    Je pense qu’il a encore énormément d’heures devant lui avant de trouver son véritable successeur.

  2. Comme quoi un avion bien conçu, et des versions bien spécialisées, remporteront toujours le succès.
    L’A 400 M est certainement un très bon appareil, mais les retards successifs du programme l’on deservi. Dommage.

  3. Le C-130 et l’A400 sont complémentaires dans un flotte de transport cohérente.
    En fait, il n’y a pas réellement de concurrence entre eux.
    Tout dépend surtout du matériel que vous devez transporter, car dans ce domaine l’A400 est bien supérieur au C-130.

    • Franchement j’admire vos certitudes. L’A400M supérieur au C-130J, à moins de bosser chez Airbus, je ne vois pas ce qui vous permet d’avancer une telle énormité !!!

  4. Il suffit seulement de bien connaitre ces deux avions pour savoir qu’en terme de capacité d’aérotransport l’A400 pourra charger tous les nouveaux véhicules qui entrent en service dans l’armée de Terre tel le Griffon, le Jaguar, etc .. ,alors que le C-130 non.
    Le C-130 est limité 17 voir 19 tonnes de fret et surtout sa cellule ne permet pas de prendre des véhicules d’une hauteur sup à 2,8 m et ayant une masse à l’essieu max de 5;9t.
    C’est quand même assez limitatif pour les matériels actuels.
    C’est donc essentiellement dans ce cadre que je considère que l’A400 est supérieur au C-130 (sans parler de vitesse de croisière ou de rayon d’action).
    En revanche le C-130 sera beaucoup plus pertinent pour d’autres missions.
    Je comprends que vous soyez surpris par mon post mais il faut parfois avoir tous paramètres en connaissance pour porter un jugement.
    C’est justement parce que ces deux avions sont plutôt complémentaires que je parlais de flotte de transport cohérente.
    D’ailleurs l’USAF n’a pas que des C-130 ou que des C17, de même que la RAF.
    Au fait, je ne travaille pas pour Airbus, j’essaye juste d’apporter les quelques connaissances dont je dispose pour votre blog que je trouve très intéressant.

    • Il n’est donc nullement supérieur, juste plus gros. CQFD.

      Quant à votre cher A400M il est très loin d’être aussi polyvalent que le C-130J, il n’est même pas encore réellement capable de jouer les ravitailleurs en vol, malgré ce que peut prétendre son constructeur !

  5. Travaillant dans une entreprise de transport en Franche-Comté, vous comprendrez que l’A400 ne m’est pas particulièrement cher,
    Effectivement le C-130 est plus polyvalent que l’A400 mais ce dernier est encore jeune.
    Pour ce qui est du ravitaillement en vol des hélicos, j’ai effectivement des doutes quant à une future capacité, mais autrement que fait actuellement le C-130 que ne fera pas l’A400 ? ….
    – du posé d’assaut sur piste tactique courte c’est sur !! mais autrement je ne vois pas grand chose vu que le largage par gravité est une capacité ouverte et que l’éjection est en cours de réalisation.
    Et malheureusement oui l’A400 est bien supérieur en terme de transport, d’allonge et de vitesse de croisière au C-130j ou H d’ailleurs.

    • Et sinon l’appui tactique rapproché, la reconnaissance météo, ou encore la guerre électronique. Pour tout cela l’A400M en est encore très très loin.

  6. Eh bien je suis d’accord avec tous vos commentaires de spécialistes. Les 2 appareils sont bons. Il faut seulement que l’on donne les moyens budgétaires à l’armée de l’air pour avoir un nombre suffisant d’avions de transport. Le TAM ne doit pas être le parent pauvre de l’ armée de l’air. Il l’à toujours été un peu. Les Allemands ont 25 A 400 M alors qu’ils font très peu d’Opex. Nous seulement 15 pour le moment. Cherchez l’erreur ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom