Selon les premières informations l’accident aurait eu lieu en raison d’un problème de carburant. Ce vendredi 4 octobre 2019 au matin un avion-cargo civil Antonov An-12BK a été obligé de réalisé un atterrissage d’urgence alors qu’il approchait de l’aéroport de Lviv dans l’ouest de l’Ukraine. Cinq des huit personnes se trouvant à bord de l’avion sont décédées dans l’accident. Il faut cependant souligner que l’appareil n’a pas pris feu, et pour causes.

L’avion réalisait un vol commercial entre l’aéroport de Vigo dans le nord-ouest de l’Espagne et celui de Lviv à proximité duquel il s’est écrasé. En fait il semble que l’équipage ait tenté un atterrissage d’urgence dans une zone assez boisée distante d’environ un kilomètre et demi du seuil de piste. Les premières constatations des services de secours et des enquêteurs laissent à supposer que l’Antonov An-12BK serait tout simplement tombé en panne sèche. Plus ou quasiment plus de carburant ne se trouvait dans les réservoirs du quadrimoteur à turbopropulseurs.

Lorsque les équipes de secouristes sont arrivées sur place trois personnes à bord de l’avion étaient décédées. Les cinq autres étaient très grièvement blessées, et deux d’entre-elles n’ont pas survécu à leur transport vers l’hôpital de Lviv.

Immatriculé UR-CAH cet Antonov An-12 avait été produit en 1968 pour le compte de l’Aeroflot. Comme nombre d’avions-cargos ex-soviétiques volant en Russie, en Ukraine, ou dans la majorité des pays jadis placés sous le joug de l’URSS cet avion était usé jusqu’à la corde, mais semblait pourtant posséder les autorisations de vol lui permettant d’évoluer dans l’espace aérien de l’Union Européenne.
Il était exploité par la compagnie Ukraine Air Alliance qui possède également six autres avions du même type ainsi qu’un bimoteur Antonov An-26.

En août 2014 déjà un avion similaire de la même compagnie aérienne s’était écrasé en Algérie, causant la mort de ses sept membres d’équipage et passagers. Les conclusions de l’enquête avaient mises en lumière des défauts dans l’entretien de l’avion autant que dans la formation de l’équipage.
Cinq ans plus tard est-ce là encore le cas ? Nous le saurons sans doute dans quelques mois.

Photo © Wikimédia Commons.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom