Cela fait maintenant plusieurs années que les marins américains travaillent à cette adaptabilité de leur missile antichar. L’US Navy n’hésite désormais plus à utiliser le missile AGM-114 Hellfire comme une arme de lutte contre les navires de surface. D’abord cantonné aux embarcations légères celui-ci peut désormais être engagé contre des bâtiments plus lourds comme l’expérimentation menée ce mardi 1er octobre 2019 en mer des Philippines le prouve. C’est depuis les hélicoptères Sikorsky MH-60R Seahawk que ces missiles sont tirés.

L’USS Ford vu grâce au FLIR d’un MH-60R Seahawk.

C’est donc en mer des Philippines que l’aéronavale américaine a validé l’emploi de son missile AGM-114 Hellfire comme arme de lutte contre les navires de guerre. La cible était l’ancienne frégate de classe Oliver Hazard Perry USS Ford (à ne pas confondre avec le porte-avions de nouvelle génération USS Gerald R. Ford) retirée du service depuis fin octobre 2013. Remorquée depuis les États-Unis l’ex-navire de guerre devait servir de plastron lors d’un exercice type SINKEX (pour sinking exercise) conjoint avec la marine singapourienne.

Tirés depuis un MH-60R Seahawk appartenant à l’escadrille HSC-25 Island Knights les deux missiles AGM-114 Hellfire en question étaient utilisés afin de viser en particulier des points névralgiques du bâtiment de guerre. Ces armes peuvent ainsi détruire par exemple une batterie d’artillerie ou encore la passerelle, sans pour autant risquer de couler totalement le bâtiment. Un véritable plus quand il s’agit de mener des actions ciblées contre des marines de guerre données.

Missile Hellfire tiré depuis le MH-60R Seahawk contre l’USS Ford.

Dans le cadre de l’exercice SINKEX mené en mer des Philippines le coup de grâce a été donné par un missile NSM (pour Naval Strike Missile) tiré depuis l’USS Gabrielle Giffords et qui a frappé l’USS Ford au niveau de la ligne de flottaison. L’ex frégate américaine a coulé en quelques minutes seulement.

Tir du missile NSM en direction de l’USS Ford depuis l’USS Gabrielle Gilfords.

Avec cet exercice l’US Navy démontre qu’elle peut désormais parfaitement employer ses hélicoptères Sikorsky MH-60R Seahawk comme aéronefs anti-navires et plus uniquement anti-sous-marins. Pour le autant l’AGM-114 Hellfire est encore trop léger pour permettre la destruction totale d’un navire de guerre, cela demeurant à la portée des AGM-84 Harpoon ou donc de ces nouveaux missiles NSM. Une nouvelle dimension dans la guerre aéronavale est sans doute en train de naître, et tous les pays utilisateurs de ce missile vont pouvoir en tirer sans doute profit.

Photos © US Navy.

Publicité

8 COMMENTAIRES

  1. Effectivement, l’intérêt du missile est qu’il permet d’attaquer un adversaire sans le détruire, c’est un mode entre la mitrailleuse ou le canon de 30mm et le missile Harpoon

  2. Peut-être efficace sur des petits bâtiments…Environ 5 nautiques de portée ( à moins que l’allonge soit modifiée ), il faut donc s’approcher très prés d’une grosse unité de combat et même au ras de la flotte c’est pas si simple que ça…A voir..

  3. Je ne vois pas de message destiné à la Chine qui développe à grand pas une puissante marine dont les faiblesses actuelles restent un groupe aéronavale non ops et des sous marins pas au top…Et pourquoi attaquer un adversaire sans le détruire?Je pige pas…Que l’on neutralise avec ce type d’armes les défenses d’un navire, soit mais c’est pour mieux l’achever ensuite…

    • @Lizher
      Dans une guerre totale, on détruit l’ennemi mais il existe des situations où les adversaires s’observent, se provoquent, (Corée du Nord vs Corée du Sud) par ex.
      Face à une attaque, il faudra une réponse en fonction de la force de l’attaque, donc il est utile d’avoir une panoplie de réponses graduées.
      Autre exemple, lors des interceptions aériennes en temps paix (ou guerre froide), pourquoi d’après vous les chasseurs ne tirent pas leurs missiles longue portée sur les intrus? D’où l’importance de la capacité du combat rapproché d’un avion de combat.

  4.  » Autre exemple, lors des interceptions aériennes en temps paix (ou guerre froide), pourquoi d’après vous les chasseurs ne tirent pas leurs missiles longue portée sur les intrus? D’où l’importance de la capacité du combat rapproché d’un avion de combat. »Ben parce que on est en temps de paix…Encore une fois ne pas confondre interception et identification…

    • je ne confonds pas interception et identification, la question n’est pas là,
      Ce n’est pas la guerre ou la paix, il existe une échelle de tension entre 2 pays qui va de la paix jusqu’à la guerre totale, il vaut mieux donc avoir des moyens de riposte gradués, le Hellfire fait partie d’un niveau intermédaire

  5. On est plus dans la riposte gradué lorsque l’on balance 1 ou des missiles sur un bâtiment de combat…Relisez la dernière phrase de l’article…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom