La mission n’est pas des plus simples pour les équipes des coasties américains. Depuis ce vendredi 29 novembre 2019 d’importants moyens de recherches et de sauvetages sont déployés afin de retrouver le ou les membres d’équipage d’un petit bateau de pêche. Des avions et hélicoptères appuient les embarcations légères tandis que sur les berges des unités cynotechniques ratissent les abords. Plus le temps passe et plus les chances de retrouver des survivants s’amenuisent.

Le « Sea Lion » à quai à Juneau.

Aucun message de détresse n’avait pourtant été émis tout remonte à la découverte du bateau léger baptisé le «Sea Lion» par l’équipage d’un pétrolier caboteur. Le bateau de pêche dérivait sur le détroit de Gastineau à proximité d’un pont routier. Les marins l’ont pris en remorque et remis à l’US Coast Guard. Assistés de policiers de la ville de Juneau les gardes-côtes l’ont inspecté et ont découvert qu’un ou peut-être deux personnes devaient se trouver à bord. Immédiatement ils ont décidé de déclencher une chaîne de secours.

Très vite un hélicoptère Eurocopter AS.350B3 Écureuil appartenant au Juneau Police Department était en vol pour orbiter au-dessus de la zone. Il a été rejoint aux alentours de 10 heures du matin par un premier Sikorsky MH-60T Jayhawk venu de la toute proche base de CGAS Sitka. Moins d’une heure plus tard un second hélicoptère du même genre se joignait aux opérations.

Devant l’étendu de la zone de recherches les gardes-côtes américains ont pris la décision de demander un moyen plus lourd, un avion. En temps normal ils devraient attendre l’arrivée d’un des Lockheed-Martin HC-130J Hercules basé à CGAS Kodiak mais pas durant la saison d’hiver. Pour la deuxième année consécutive en effet un Alenia HC-27J Spartan II quitte sa base habituelle de Sacramento en Californie pour être détaché à CGAS Sitka. En fait il est plus précisément stationné sur l’aéroport régional Rocky Gutierrez qui jouxte la base des gardes-côtes.

Avec son autonomie en patrouille de plusieurs heures l’avion permet de maintenir une permanence en vol même lorsque les hélicoptères retournent à leur base pour l’avitaillement. À deux reprises un plongeur a été mis à l’eau depuis un MH-60T Jayhawk mais à chaque fois pour des débris et non des survivants ou des dépouilles. Sur l’eau quatre embarcations des gardes-côtes, dont un patrouilleur côtier, et deux vedettes de la police participent également aux opérations. C’est d’ailleurs le patrouilleur en question qui assure le commandement de la mission. Sur les berges des policiers de la ville et de l’état, assistés de chiens, assurent le ratissage des berges.

MH-60T Jayhawk de CGAS Sitka en opération.

Après des recherches menées toute la journée de vendredi et celle de samedi ce sont plutôt un ou deux cadavres que les équipes tentent désormais de retrouver. La température de l’eau du détroit de Gastineau n’excède pas actuellement les 5°C et les conditions météorologiques se dégradent très vite dans cette région du monde.

Photos © US Coast Guard.

 

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom