L’avion devrait être livré en Belgique dans le courant de l’été. Ce lundi 13 avril 2020 l’avion-cargo A400M Atlas numéro de série 104 a réalisé son premier vol depuis les usines Airbus DS de Séville en Espagne. Il s’agit du seul et unique aéronef de ce type commandé par le grand duché du Luxembourg ! Ce vol inaugural s’est déroulé sans encombre.

À l’instar de la Belgique voisine le grand duché du Luxembourg est en effet un des derniers pays à recevoir l’Airbus DS A400M Atlas. Le plan d’origine prévoyait sa livraison au début du second semestre 2020. Il sera respecté. Car malgré le ralentissement de l’activité industrielle due à la crise sanitaire mondiale les usines de Séville fonctionnent encore. Certes à vitesse réduite mais de manière significative. La preuve en est le premier vol de ce MSN104 qui s’est déroulé lundi 13 avril 2020 en après-midi. C’est 16 heures 08 que le quadrimoteur à turbopropulseur a pour la première fois quitté le sol. Un vol d’environ cinq heures qui a permis de vérifier que l’avion-cargo était conforme aux attentes luxembourgeoises autant qu’aux process industriels de l’avionneur.

Nation parmi les moins militarisées d’Europe le grand duché du Luxembourg alignera donc dès cette année un seul et unique A400M Atlas. Par contre pour des raisons autant logistiques que tactiques il se sera stationné en Belgique et mis en œuvre par une unité binationale. Belges et Luxembourgeois aligneront ainsi à terme un total de huit avions de ce type.
L’A400M Atlas sera le premier avion militaire à porter les marques de nationalité grandes-ducales depuis 1968 et le retrait du service des trois monomoteurs légers de liaisons et d’observation Piper L-18C Super Cub. Il faut cependant souligner que d’autres avions militaires sont immatriculés dans ce pays : les Boeing E-3 Sentry de la flotte de l’OTAN. Ces AWACS en portent même les armoiries mais appartiennent pourtant totalement à l’alliance Atlantique.

L’avion porte déjà les marquages de nationalité du grand duché.

Ce premier vol est donc avant tout un évènement dans l’histoire aéronautique luxembourgeoise car il signe la renaissance de sa composante aérienne de défense. Prochaine étape : son entrée en service opérationnel.

Photos © Airbus DS.

Publicité

6 COMMENTAIRES

  1. Airbus Defense fera-t-elle un jour le pari d’un A200 M bi turbopropulseurs, pour concurrencer enfin le (K)C130J, dans la classe des 20t? En complément des C235/295 Modifiés et en attendant un hypothétique quadriréacteur tactique de 150t et sa version « light » biréacteurs de 75t (avec Antonov)?
    Quant à développer une flotte stratégique autour des ATR42/72, A319/320/321, A380, P2F/MRTT, en complément du A330?

  2. Vous, vous êtes plutôt « la France d’abord, voir surtout c’est chez nous » non? L’Europe de la défense et son « https://eatc-mil.com/en » comme embryonnaire d’une vraie Europe de La Défense, donc avec un vrai budget étatique (genre USA), vus les événements actuels et récents, genres Covid 19, Ukraine radioactif, Australie flambant , Allemagne sous les eaux, etc, etc, ça devrait vous parlez, non? Sinon, ben, nous ne sommes pas du même bord GEO politique et donc votre avis…

    • Déjà vous allez éviter les procès d’intention, je vous rappelle que vous êtes sur un site aéronautique. Donc inutile de tomber dans l’idéologie politicienne. Ensuite, essayez d’écrire de manière un peu plus posée, histoire que votre prose soit compréhensible. D’avance merci.

Comments are closed.