L’aéronef était un habitué des rassemblements de vieux avions aux États-Unis. Ce vendredi 24 janvier 2020 au matin un monomoteur de collection Stinson Reliant s’est écrasé dans le nord de la Californie, causant la mort de deux de ses trois occupants. Totalement détruit dans l’accident l’avion réalisait un vol d’agrément pour le compte de son propriétaire. Une double enquête a été ouverte par les autorités locales autant que la FAA.

Il s’agissait d’un ancien avion militaire. Construit en 1944 par l’avionneur Vultee en tant que V-77 il était destiné initialement à servir dans la Royal Navy. Finalement c’est l’US Army Air Force qui le prit en compte sous le serial 77-458 en tant que Stinson AT-19A Voyager. Il fut renommé AT-19 Reliant une fois la paix revenue, et rendu à la vie civile en 1946. Stocké un temps dans les réserves militaires américaines il fut revendu sur le marché civil de seconde main pour une bouchée de pain en 1947, utilisé alors comme avion-taxi.

Ce n’est vraiment qu’à partir de la seconde moitié des années 1990 et de l’engouement naissant pour les meetings de vieux avions, les fameux warbirds, que ce Stinson Reliant revint sur le devant de la scène. Porteur de l’immatriculation civile américaine N50249 l’avion possédait une discrète mais élégante livrée noire et rouge. Il était parfaitement restauré et très bien entretenu.

Son écrasement est donc d’autant plus incompréhensible. Son propriétaire Anthony Lawrence Wright, âgé de 80 ans, le pilotait depuis une bonne trentaine d’années et le connaissait parfaitement bien. Il est d’ailleurs décédé dans l’accident tout comme son fils, âgé de 55 ans. Sa belle-fille a quant à elle était extraite vivante des débris du monomoteur. Le Reliant avait percuté un bosquet d’arbre en lisière d’un terrain de golf d’Auburn dans le nord-est de la Californie. Devant la gravité de ses blessures il a été décidé d’évacuer par hélicoptère Eurocopter EC-135 sanitaire la victime vers l’hôpital de Sacramento à une quinzaine de minutes de vol de là. Son pronostic vital était engagé.

La puissante Federal Aviation Administration et le bureau du shériff d’Auburn ont décidé d’ouvrir chacun une enquête, donc au niveau fédéral autant que local. Mais d’ores et déjà les enquêteurs de la police s’orientent vers la piste d’un malaise cardiaque du pilote. Une autopsie des deux corps a été commandé. La FAA ne compte actuellement pas immobilisé au sol la centaine de Stinson Reliant encore en état de vol aux États-Unis.

Photo © Keypublishing.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom