L’information n’a été révélée que ce vendredi 29 novembre 2019 mais l’incident remonte à plusieurs jours. Ce lundi 11 novembre 2019 le navire de soutien opérationnel USNS Alan Shepard et le croiseur lance-missiles USS Normandy ont eu la surprise de voir de très près un avion iranien de patrouille maritime. Les deux bâtiments de l’US Navy se trouvaient à proximité du détroit d’Ormuz quand le P-3F Orion les a survolé à basse altitude. À aucun moment cependant l’avion de la république islamique ne s’est montré agressif.

Pourtant tout avait commencé pour le mieux pour les deux navires ce jour là en cette fin de matinée. Le temps était clair et la mer assez calme. L’équipage de l’USNS Alan Shepard assurait un ravitaillement à la mer en vivres et en munitions aux profits de celui du croiseur lance-missiles USS Normandy lorsque le radar de défense aérienne de ce dernier a détecté un écho s’approchant à basse altitude. L’aéronef en question se trouvait masqué par la coque de l’Alan Shepard. C’est donc au dernier moment que les marins américains ont découvert la nature de l’appareil : un Lockheed P-3F Orion porteur des marquages de la marine de la république islamique d’Iran.

Dès lors les systèmes anti-aériens du puissant navire de guerre américain suivaient pas à pas le quadrimoteur iranien. Les deux canons Phalanx CIWS ainsi que les missiles surface-air RIM-66M Standard étaient armés mais en stand-by. L’USNS Alan Shepard de son côté ne dispose d’aucun équipement de ce genre, et ça visiblement l’équipage iranien le savait car il demeurait à proximité du cargo militaire. Ainsi ce gros navire assurait involontairement le rôle de bouclier contre d’éventuels tirs de la part de l’USS Normandy.

Immédiatement l’hélicoptère embarqué Sikorsky MH-60R Seahawk de l’USS Normandy qui assurait les missions de VertRep fut rappelé à bord. Il fallait absolument éviter tout risque d’escalade vis à vis de l’Iran.
L’avion iranien a réalisé plusieurs passages, à chaque fois masqué par la coque de l’USNS Alan Shepard. Puis il est reparti comme il était venu.

Sur ce coup là les marins américains ont eu tout de même un peu de chances. Le Lockheed P-3F Orion n’avait visiblement aucune intention hostile. Dans le cas contraire rien ne l’empêchait de tirer torpille ou missile anti-navire contre l’USNS Alan Shepard ou l’USS Normandy. Et l’US Navy aurait ainsi perdu la face, des dizaines de marins, et au moins un bâtiment. C’est un avertissement sans frais mais qui en dit long aussi sur la préparation parfaite des équipages iraniens vis à vis de la marine américaine. Pas sûr qu’on puisse en dire autant du côté du Pentagone.

Porteur des marquages iraniens et du serial 5-8705 l’avion en question est un des six Lockheed P-3F Orion fabriqué à la demande de l’Iran impériale dans les années 1970. Cette version spécifique est un hybride à mi-chemin du P-3B et du P-3C. Ils sont optimisés pour la lutte anti-sous-marine et aurait fait l’objet d’un chantier de modernisation en Iran au début de cette décennie.
On remarquera la magnifique livrée de cet avion, bien plus agréable à l’œil que celle des Orion américains.

Photos © US Navy.

Publicité

14 COMMENTAIRES

  1. Eh bien méfions-nous , nous aussi de la Marine Iranienne ! Malgré des années d’embargo, les Persans ont beaucoup d’ingénieurs et de très bons techniciens . N’oublions pas que ce fut un très grand pays au temps du Shah d’Iran et une vieille civilisation.
    Si les Chinois et les Russes les aident militairement ( enfin non officiellement ), ils peuvent tenir un moment. Donc Trump à du souci à se faire . Leur instruction et leur courage les aidera toujours à relever la tête dans n’importe quelle situation.

  2. Des marins des états unis ‘menacé’ par un appareil construit au état unis!

    Et je suis d’accord la livré Iranienne est très joli, tout comme celle de leur F14A qu’ils leur restent.

  3. C’est surtout dans nos aviations occidentales que les livrées sont fades et ternes avec le gris basse visibilité. En France on a un petit sursaut avec la jolie déco du phénix et la livrée des PC-21 mais je regrette surtout que la livrée camouflage du Rafale B 001 n’est pas été adoptée.

  4. Oui c’est vrai que cette livrée de plusieurs nuances de bleu est du plus bel effet. Certains pays ex soviétiques ont aussi des chasseurs avec des camouflages de dégradé de bleu. Il me semble avoir vu dans un magazine des SU 27 dans cette livrée . Oui dommage pour nos Rafales que nous n’ayons pas adopté le même camouflage que ceux livrés au Qatar. Peut-être que cela coûte cher par la suite pour les entretenir, car ces peintures doivent être complexes à réaliser. L’Armée de terre est en train d’adopter un nouveau camouflage pour le programme Scorpions, qui semble très réussi. Après il faut que cela soit efficace.

    • Plus la livrée est discrète mieux c ‘est ! Faire le beau durant un conflit mène à la catastrophe !
      Le cliché présenté dans l’article est magnifique mais les belligérants potentiels ne sont pas dans un salon aéronautique.
      Belle cible pour les canons Phalanx CIWS !

  5. C’est une situation qui interroge surtout sur son aspect tactique lors des ravitaillement en mer. Il risque d’y avoir des sévères changements de procédures s’il y a vraiment de tels angles morts dans la surveillance radar pendant ces opérations, qui permet à un objet d’approcher d’aussi pres sans être détecté, ni engagé une fois détecté.
    C’était un « simple » avions de veille maritime, de grande taille. Imaginons la meme situation avec des missiles antinavires déjà difficile à détecter dans des conditions de veille radar optimales, touchant un navire de ravito, chargé tel une bombe flottante en munitions et carburants..
    Et perdre son ravitaillement c’est rendre les navires inopérant (meme si les US s’en remettraient vite dans une zone avec de nombreux ports amis)

  6. Pour bien la connaitre, cette zone est surveillée par tout le monde comme du lait sur le feu, donc, non il n’y a eu aucune surprise de voir ce patmar se balader dans le coin…Faut pas rêver…

  7. Et puis l’avion masqué par la coque du bateau, non mais franchement c’est la premier fois que je lis ça…Les opérationnels doivent bien rigoler en lisant cet type d’article…Sincèrement c’est pas sérieux et je peux vous assurer que cela ne tient pas debout…

    • Ce qui est bien avec vous Lizher c’est que vous savez tout mieux que tout le monde, donc mieux même que les experts de l’USDoD qui en viennent aux mêmes conclusions que celles soutenues dans cet article. Mais bon critiquer n’importe comment ça vous permet d’exister, à défaut d’être pris au sérieux !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom