FICHE DESCRIPTIVE

Appareil : Stinson AT-19 / UC-81 Reliant
Constructeur : Stinson Aircraft Company
Désignation : AT-19
Nom / Surnom : Reliant
Code allié / OTAN :
Variante : UC-81, R3Q-1, Reliant Mk-I
Mise en service : 1934
Pays d'origine : Etats-Unis
Catégorie : Avions d'entraînement
Rôle et missions : Avion d'entraînement avancé, transport léger, liaisons, remorquages de cibles

HISTOIRE

Stinson AT-19 / UC-81 Reliant :
Un monoplan élégant et très efficace”

Pendant la Seconde Guerre mondiale une grosse majorité des aéronefs civiles de facture américaines servit dans les rangs de l’US Army Air Force et/ou de l’US Navy. Souvent réquisitionnés ils furent parfois aussi commandés en série durant les hostilités. Il n’était en l’occurrence pas rare non plus qu’ils soient fournis aux forces alliées au titre de la loi de prêt-bail. L’un des exemples les plus frappants fut un monomoteur conçu pour les affaires et utilisé militaire pour l’entraînement avancé et le transport léger : le Stinson Reliant.

C’est à l’été 1932 que l’avionneur américain Stinson commença à travailler sur un avion de transport léger d’affaire destiné aux riches chefs d’entreprises. Il s’agissait alors de répondre à une demande du marché renaissant après le choc boursier de 1929. Les résultats du travail des designers donnèrent naissance à un monoplan à aile haute doté d’un moteur à neuf cylindres en étoile Lycoming R-680 d’une puissance de 220 chevaux.
L’assemblage du nouvel avion fut ordonné sous la désignation de Stinson SR Reliant.

C’est au printemps 1933 que l’avion réalisa son premier vol et le premier Stinson SR-1 de série fut livré à un client californien au début de l’année 1934. Plusieurs sous-versions furent construites autours de moteurs différents mais toujours en étoile. Les SR-1, SR-2, SR-3, SR-4, SR-5, et SR-6 disposaient d’une aile droite tandis que les SR-7, SR-8, SR-9, et SR-10 possédaient une aile dite en mouette, comme on en retrouvait alors sur le chasseur polonais PZL P-11. Les motorisations étaient à chaque fois fournies par Lycoming ou Wright et s’étalaient de 220 à 455 chevaux de puissance. Les avions de la série SR-10 avaient la particularité d’être tous métalliques.

Très rapidement, dès septembre 1934 les militaires américains commencèrent à s’intéresser à l’avion. L’US Navy fit l’acquisition d’un SR-5 comme avion de transport léger et de liaisons sous la désignation de Stinson XR3Q Reliant. Cependant à l’usage les marins américains se rendirent vite compte que l’avion n’était pas adapté et ils décidèrent de le céder gratuitement à l’US Coast Guard qui l’utilisa comme R3Q-1 comme avion sanitaire et pour le transport de courriers. Il fut finalement retiré du service fin 1941 au profit d’un bimoteur amphibie Grumman J4F-1 Widgeon.

En fait durant toute la période de paix des années 1930 et jusqu’à l’attaque nippone contre Pearl Harbor jamais les forces américaines ne s’intéressèrent au Stinson Reliant. L’avion était réputé trop onéreux pour devenir un avion de liaisons et de transport léger et pas assez confortable pour transporter des amiraux et généraux. Et pourtant c’était alors l’un des avions d’affaire les plus courus aux États-Unis, se vendant également très bien en Europe.

Au moment de l’entrée en guerre des États-Unis en décembre 1941 l’US Army Air Force manquait cruellement d’avions de transport légers et de liaisons et eut donc recours massivement aux réquisitions d’avions civils. Un total de cinquante Stinson Reliant, de diverses sous-versions, fut ainsi prise en compte par l’aviation américaine sous les désignations UC-81, UC-81A jusqu’à UC-81H inclus, puis UC-81J jusqu’à UC-81N inclus.
Certains de ces avions ne quittèrent jamais le territoire américain tandis que d’autres furent envoyés en Angleterre ou encore dans le Pacifique.

Mais surtout en 1942 l’US Department of War demanda à Stinson de créer une version d’entraînement avancé dérivé de son avion d’affaire et désignée AT-19. Le futur appareil devait pouvoir répondre à une demande britannique concernant un aéronef de formation des navigateurs. Il était impératif que le nouvel avion soit robuste et bien motorisé. Le résultat fut connu comme Stinson Reliant Mk-I commandé à 500 exemplaires par la Royal Navy et utilisé de 1942 à 1945.
En outre à partir du 179ème exemplaire de série ces avions pouvaient réaliser des missions de remorquage de cibles, ajoutant une corde à leur arc.

Il n’était d’ailleurs pas rare que les Stinson Reliant Mk-I de la Fleet Air Arm soient également employés pour les liaisons, disposant de deux strapontins en plus des équipements d’accueil des élèves navigants et radios.
Il faut signaler que les Stinson AT-19A et AT-19B ont bien existé mais ne désignent nullement des Reliant. Ces avions sont en fait des Stinson Voyager d’entraînement civil réquisitionnés et utilisés entre 1942 et 1945. Le Stinson AT-19C par contre représente bien une version militaire en service dans l’US Army Air Force utilisée pour la formation des opérateurs de reconnaissance aérienne appelés à voler sur des avions comme le Douglas F-3, le De Havilland F-8 ou encore le Northrop F-15. L’AT-19C a été construit à cinquante exemplaire de série auquel s’ajoute un SR-9F saisi et modifié comme avion de présérie.

La très grande majorité des Stinson UC-81 Reliant saisis par l’US Army Air Force encore en état de vol en 1945 fut rendue. Quand aux AT-19C et Reliant Mk-I ils furent envoyé à la ferraille entre la fin de l’année et l’année 1946. Seule particularité l’Argentine et l’Australie reçurent quelques exemplaires anciennement britanniques qui y servirent comme avions de liaisons jusque dans les années 1950.
Un temps il fut envisagé par l’Armée de l’Air de racheter également un lot d’une trentaine de Reliant Mk-I mais ces avions étaient en trop mauvais état général pour que le contrat soit finalisé. Trois années d’usage très intensif avait eu raison de ces avions.

À l’instar de contemporains comme le Beechcraft UC-43, le Spartan UC-61, ou encore le Waco UC-72 le Stinson UC-81 Reliant ne fut pas un avion de transport léger qui attira l’attention des journaux pas plus aujourd’hui que des historiens. Le Reliant Mk-I de son côté réussit pourtant à être un peu plus médiatique au Royaume Uni.
En temps de guerre c’est le lot de la majorité des avions de soutien, qu’ils soient de transport ou d’entraînement. Ils ne sont pas aussi impressionnants que les chasseurs ou les bombardiers.
Au total le Reliant a été produit entre 1933 et 1943 à 1327 exemplaires, tant civils que militaires.

Publicité

PHOTOS

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Modèle : Stinson Reliant Mk-I
Envergure : 12.76 m
Longueur : 9.14 m
Hauteur : 2.62 m
Motorisation : 1 moteur en étoile Lycoming R-680
Puissance totale : 1 x 295 ch.
Armement : aucun
Charge utile : possibilité d'accueillir jusqu'à deux passagers.
Poids en charge : 1814 kg
Vitesse max. : 225 km/h à 2000 m
Plafond pratique : 4250 m
Distance max. : 1300 Km à masse maximale.
Equipage : 4
[...] Passez dans le comparateur...

PLAN 3 VUES

Plan 3 vues du Stinson AT-19 / UC-81 Reliant

PROFIL COULEUR

Profil couleur du Stinson AT-19 / UC-81 Reliant

VIDÉO

Décollage d'un Stinson Reliant de collection.