On peut être un des pays les moins puissamment militarisés d’Europe et pourtant prendre très au sérieux les menaces actuelles. C’est le cas de l’Irlande et de son Irish Air Corps qui a décidé depuis deux mois maintenant de mettre l’accent sur la projection locale de ses forces antiterroristes. Une action articulée autour de deux machines de facture européenne : AgustaWestland AW.139 et Eurocopter EC135. Avec notamment l’accent mis sur la prévention des risques autour des installations portuaires.

L’AW.139 est actuellement le plus imposant des hélicos en service en Irlande.

Depuis toujours les richesses naturelles de l’Irlande sont venues de la mer, c’est assez logique pour une île finalement assez petite. Mais le pays est désormais aussi un gros producteur d’activités liés au numérique et aux «nouvelles technologies». De ce fait cela place le pays parmi les cibles potentielles du terrorisme mondiale.
Pour autant Dublin est aujourd’hui moins ciblé pour les terroristes djihadistes que des capitales comme Berlin, Bruxelles, Londres, et bien entendu Paris.

Malgré cela le risque terroriste est omniprésent dans ce petit pays. Et l’Irish Air Corps l’a bien compris, s’adaptant sans cesse aux menaces. Désormais c’est autour de sa flotte de voilures tournantes que se tourne les yeux. Les six AgustaWestland AW.139 et les quatre Eurocopter EC135 sont parfaitement adaptés à ces missions exigeantes, et notamment à la dépose et la récupération de commandos. Récemment les équipages irlandais se sont même entraînés aux actions commandos dans le port de Cork, le plus important du pays par lequel transite près de 70% du trafic maritime irlandais.

Selon les médias irlandais il s’agirait de la cible numéro 1 de potentiels terroristes contre les intérêts irlandais. En outre la présence quasi quotidienne de car-ferries britanniques et français renforcent les menaces contre ce port du sud du pays.

Un autre axe est aujourd’hui visé par les forces spéciales irlandaises et l’Irish Air Corps : la future frontière terrestre avec le Royaume-Uni au niveau de l’Irlande du Nord. En raison du Brexit et de la politique très protectionniste menée à Londres celle-ci reverra le jour, au grand dam des Irlandais des deux nationalités. Or désormais Dublin envisage de devoir déployer parfois des commandos au plus proche de cette frontière en raison des menaces du terrorisme intérieur qui pourraient resurgir.

L’EC135 semble parfaitement adapté aux missions à caractère portuaire.

Bien entendu ces moyens peuvent sembler léger vis à vis de ce qu’on connait en France. Mais aux yeux des Irlandais des hélicoptères, même en petite quantité, comme le NH-90TTH ou encore le H225M Caracal seraient surdimensionnés pour leurs besoins antiterroristes. Leurs AW.139 et EC135 leur suffisent largement et sont pleinement adaptés à leurs besoins.

Photos © Irish Air Corps.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom