L’idée de ce sujet qui peut paraître inutile pour certains de nos lecteurs m’est venue de lecteurs qui nous posaient fréquemment la question. En effet depuis une trentaine d’année le nom du constructeur de l’avion de combat européen EF-2000 Typhoon est Eurofighter. Alors pourquoi depuis plusieurs mois des médias spécialisés, comme nous, parlent donc d’Airbus DS dans leurs publications ? Un explication s’impose.

D’abord il est bon d’expliquer ce que signifie ce DS après Airbus. Ce sont les initiales de Defence & Space. Airbus DS c’est tout de même plus court à écrire et plus facile à retenir qu’Airbus Defence & Space.
Ensuite pourquoi donc désormais parler de ce constructeur européen dans les sujets ayant traits aux contrats de l’avion européen, comme actuellement avec la Finlande.

Pour y répondre il faut d’abord savoir qu’Eurofighter n’est ni un groupe aéronautique ni une société au strict sens juridique du terme. Eurofighter GmbH est un consortium, c’est à dire un regroupement d’entreprises ayant un but commun au travers d’un produit ou d’un service. Dans le cas présent l’avion de combat EF-2000 Typhoon.
Or ce consortium a beaucoup changé depuis sa fondation en 1986.

À l’époque, alors que la guerre froide existait encore, le consortium regroupait quatre entreprises représentant chacune son propre pays. British Aerospace pour le Royaume-Uni et Daimler Aerospace pour l’Allemagne possédait chacun 33% du capital. Alenia pour l’Italie disposait de 21% de celui-ci, et les 13% restant revenait à l’avionneur espagnol Casa. Oui enfin ça c’était il y a 34 ans !
Car aujourd’hui au gré des restructurations et des assemblages d’entreprises ça a bien changé.

Trois entreprises seulement coexistent encore au sein du consortium Eurofighter GmbH. Airbus DS avec 46% du capital représentent l’Allemagne et l’Espagne tandis que les parts des constructeurs britanniques et italiens BAE Systems pour le premier et Leonardo pour le second n’ont pas bougé. Alors certes chaque pays a toujours autant mais un constructeur au final possède bien plus que les autres.
Résultat c’est désormais Airbus DS qui assure la commercialisation de ces avions, et plus le consortium Eurofighter GmbH.

Vous comprendrez donc sans doute mieux pourquoi désormais notre site, mais également d’autres médias aéronautiques ou généralistes parlent d’Airbus DS Typhoon et plus forcément d’Eurofighter EF-2000 Typhoon. Même si au final c’est strictement le même avion de combat dans les deux cas. Il s’agit juste d’être plus dans l’air du temps.

Photo © ministère autrichien de la défense.

Publicité

4 COMMENTAIRES

  1. merci, cette prise de conscience pédagogique régulière est appréciée.

    D’autant plus pour ce genre de problématiques, qui renvoient au monde de l’entreprise et ses évolutions pas toujours linéaires.

  2. Merci Arnaud. C’est très clair.

    Et cela sera pareil avec
    Le Scaf. Dassault Aviation + Airbus DS. C’est ça ?
    Au fait a-t-on déjà une idée du nom que portera ce nouvel oiseau ?

    Merci de votre réponse.

  3. Bonjour, GmbH est l’équivalent de notre société anonyme. Je suis du coup assez surpris de lire que eurofighter n’est pas une société mais un groupement d’entreprises ? Cela dit, l’explication est claire 🙂

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom